Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

^^ ...inspiring!


« Le bonheur est une petite chose que l’on grignote, assis par terre au soleil. » - Jean Giraudoux

« Voir. Entendre. Aimer . La vie est un cadeau dont je défais les ficelles chaque matin au réveil.» - Ch . Bobin

« Avance sur ta route, car elle n'existe que par ta marche » - Saint-Augustin

« Toute Âme qui s’élève élève le Monde. » - Gandhi

« L'art d'être disciple :  permettez à chaque situation de votre vie de devenir un enseignement. » - Osho

« Mettez du son dans votre vie.
Chantez des chants sacrés de toutes traditions, de toutes cultures.
Chantez votre propre chant, celui de l'âme.
Seul(e)s ou accompagné(e)s, mais chantez.
Accrochez-vous à cette Corde et balancez-vous au rythme sonore de l'Univers » - Mamita



« La notion généralisée de péché forme la base de ce que d’autres cultures, orientales essentiellement, peuvent considérer comme la tragédie occidentale. La tragédie, c’est ce rapport coupable à l’amour physique, cette attitude ingrate pour les dons de la vie et cette relation morbide et tremblante à la mort. La tragédie occidentale, c’est sa vision dépressive du monde. » - F. Gruyer

Lorsque que vous ressentez de la colère, ne la déversez pas sur quelqu'un d'autre. et ne la réprimez pas non plus. C'est un phénomène magnifique qui peut être transformé de manière positive. - Osho

« La question n’est pas «ai-je raison de me sentir mécontent?» mais «comment ai-je envie de me sentir présentement?» Car au bout du compte, c’est toujours nous qui payons le prix lorsque nous opposons une résistance aux événements.
La véritable liberté, ce n’est pas d’avancer à notre rythme. Non, c’est à mon avis d’ajuster notre rythme intérieur en fonction de la réalité (en attendant de pouvoir la changer). C’est accepter d’être là où on est, de plier… C’est tout simplement mettre notre joie de vivre en priorité, avec souplesse et humilité...
» MP Charron

 
« Ne vous demandez pas de quoi le monde a besoin. Cherchez ce qui vous fait vibrer.
    Parce que ce dont le monde a besoin, c'est de personnes qui vibrent avec la vie
. » - Harold T. Whitman, Philosopher


« J'ai beaucoup mieux à faire que de m'inquiéter de mon avenir. J'ai à le préparer. »

« Imaginez que vous êtes un nouveau designer qui débarque dans votre vie, qui perçoit votre essence et qui a une vision claire ce que vous pouvez devenir. Permettez-vous de vous voir comme vous ne vous êtes encore jamais vu, offrez-vous un grand canevas blanc sur lequel vous pouvez vous explorer et vous créer. Il ne s’agit pas de renier ce que vous avez été, mais de laisser fleurir ce qui cherche à bourgeonner. Il s’agit d’apprivoiser les parties de vous qui sont prêtes à s’exprimer… et à briller. » - MP Charron

« Autrefois, lorsque les conditions de vie devenaient trop pénibles, les gens se révoltaient et les autorités devaient revenir à des exigences plus « humaines ». Mais maintenant que des drogues – notamment les antidépresseurs – existent, les gens sont capables de supporter ce qui serait autrement insupportable. » - Ted Kaczynski

« J'ai la patate à faire peur à la pile alcaline! » - Zebda

« Ton âme se jette à l'eau dans mon corps-océan » - Najoua Belyzel

« Je ferais reculer le soleil pour savourer le sommeil » - Dobacaracol


« Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus puisse changer le monde. En fait, c’est toujours ainsi que le monde a changé. » - M. Mead

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent agir et qui refusent d'intervenir. » - A. Einstein

« Si nous ne nous occupons pas tous ensemble de l'environnement, l'environnement va s'occuper de nous. » - H. Reeves


« Aucune activité humaine, même pas la médecine, n'a autant d'importance pour la santé de l'Homme que l'agriculture » - Dr. Delbet, 1934

« Pour que les arbres et les plantes s’épanouissent, pour que les animaux qui s’en nourrissent prospèrent, pour que les hommes vivent, il faut que la terre soit honorée. » - P. Rabhi

« Universe begins with "U", "N", "I"... You and I » - Noa

« Je creuserai de nouveaux sillons, mélodie de l'Univers » - Dobacaracol

« On ne vient pas au monde pour être malade, souffrir, puis mourir. Nous venons au monde pour vivre une vie intense et bien remplie." & "La santé ce n'est pas combattre ou guérir la maladie. La santé c'est vivre intensément sans s'imposer de buts vains. » - I. Kuniaki


« L'on ne peut guérir la partie sans soigner le tout. L'on ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme, et pour que l'esprit et le corps retrouvent la Santé, il faut commencer par soigner l'âme. Car c'est une erreur fondamentale des médecins actuels de, dès l'abord, séparer l'âme et le corps. » Platon - 427-347 av. J.-C. - "Les Charmides" Les "temps" n'ont donc guère changé !

« Si tu ne sais pas où tu vas, tu arriveras ailleurs » Proverbe Chinois : L’échec ne peut être productif que si nous ne nous concentrons pas sur son résultat improductif.

« Quand on choisi avec son coeur, il n'y a plus aucune place pour la peur... » - Asa Liha

Souvenez vous de ne pas retenir votre amour, ni de calculer. ne soyez pas avares, vous rateriez tout. laissez plutôt votre amour s'épanouir et partagez le, donnez le, laissez le croître. - Osho

« La santé c’est être capable de tomber malade et de s’en relever. » - G Canguilhem

« La santé, ce n'est pas la non-maladie... C'est le pétillement des organes!! » - Taty Lauwers

« La souffrance c'est temporaire, mais l'abandon, c'est permanent » - Matthew Kelly

« Et vint le jour où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore. » Anaïs NIN

«  L'homme est pareil à un poisson rouge qui viderait lui-même l'eau de son bocal, simplement pour se prouver qu'il peut le faire, sans se rendre compte que le résultat de son orgueilleuse prouesse va le faire crever. » - Marie des Bois

Souvenez vous que quoi que vous fassiez c'est un jeu. Jouez votre rôle. Si c'est un combat, combattez,. restez centrés. Ce n'est pas la peine d'être sérieux. Jouez tout simplement. - Osho

« Une femme est évidemment plus rentable lorsqu'elle est complexée et achète des tas de produits pour ressembler à un idéal de beauté inaccessible (la femme lisse, fine, bronzée, épilée) que lorsqu'elle accepte son corps et se sent bien dans sa peau. » - Lise Jouis (Le blog de La Liseleï)

« Where attention goes, ernegy flows, life grows... » - B. Bacon

« Je profite maintenant de toutes les opportunités. Lorsque je serai vieille et toute ridée, (...), il me restera ainsi des tonnes de souvenirs » - J. LR

 « Range le livre, la description, la tradition, l'autorité, et prend la route pour te découvrir toi-même. » - J. Krishnamurti

« Nous avons tous les pieds dans la boue , mais certains regardent les étoiles » (O. Wilde)

« Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon! » - Richard Bach

« J'ai été invitée à la fête de la vie et j'ai joué tant que j'ai pu. »  - Lu sur une jolie carte postale


Vous êtes en grand danger ! A tout instant que vous aimiez, que vous riiez, , que vous soyiez vivants, vous pourriez rencontrer Dieu, par hasard. - Osho



 

 

Certaines photos présentes sur ce blog ont été glanées sur Google image. Demander les autorisations d'utilisation me semble lourd, compliqué, lent et quasi impossible. Les propriétaires de ces photos peuvent me demander leur retrait par mail ou l'ajout de la source vie un mail à : gayanee_0902@hotmail.com - Merci de votre compréhension.

Recherche

Conseil beauté

Eat More Fruits :
 
Rêve de Femmes

Mes Gourmandises

Votre souris a du pouvoir :

Découvrez le Mouvement LST (Luttes Solidarités Travail) -  mouvement de rassemblement des plus pauvres pour lutter, avec d'autres, contre la misère et ce qui la produit
______________________
Pétition européenne pour un revenu minimum de base universel
______________________
* Pétition pour allonger le congé de maternité en Europe.
______________________
* Pétition pour protéger les abeilles des pesticides dangereux pour elles.
______________________
* Pétition en ligne pour contribuer à préserver une nourriture pour nourrissons et enfants en bas âge de qualité biologique ET biodynamique ET non vitaminée artificiellement, la liberté de choisir en matière d’éducation et une accessibilité complète aux remèdes naturels, homéopathique et anthroposophiques ainsi qu’à maintenir en Europe une base juridique essentielle pour eux, pour nous, pour vous!
______________________
* The Big Ask! Sans une réduction annuelle conséquente des émissions de gaz à effet de serre, le climat sur notre planète deviendra de plus en plus chaotique... :
______________________
* Levez la main contre la fessée! :
______________________
* Pour que les bouteilles plastiques et les canettes métalliques soient consignées (comme au Québec!) :
______________________
*Pour avoir le choix de vacciner son enfant ou pas, même s'il va à la crèche : Pétition belge
______________________

Envie d'apprendre à masser votre bébé?

Merci!

... à La Licorne! Car le 30 mars 2011, tu as laissé le 1.100è comm' sur mon blog!!! ;-)

... à Bûchette! Car le 29 novembre 2009, tu as laissé le 1.000è comm'!!
... à LaRêveuse! Car le 4 mars 2009, tu as laissé le 900è comm'!!
... à Eo! Car le 27 novembre, tu as laissé le 800è
comm'!!
... à Guillaume! Car le 13 juillet, tu as laissé le 700è comm'!!
... à Vrininie! Car le 2 avril, tu as laissé le 600è comm'!!
... à SuperMama! Car le 21 janvier 2008, tu as laissé le 500è comm'!!
... à Cecilia! Car le 15 novembre, tu as laissé le 400è comm'!!
... à Arc-en-Ciel! Car le 14 septembre, tu as laissé le 300è comm'!!
... à Zara! Car le 5 août, tu as laissé le 200è comm'!!
... à Hapy! Car le 25 mai, tu as laissé le 100è comm'!!
... à Mibeolem! Car le 4 février 2007, tu as laissé le 1er comm'!! 

Mon idée de livre

J'i tout expliqué ici.

***

Comment je vois les choses au-travers de mon prisme...
Petit blog pour partager, avec ceux qui y tomberont, des infos à propos de sujets qui me passionnent : la protection de l'environnement, la nature, les énergies renouvelables, la découverte de soi, la réalisation de produits "maison" : cuisine, beauté, herboristerie et, bien sûr, les fraises des bois!!
Retrouvez la page Faceb**k : Le plaisir des petites choses
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 16:46

J'ai eu l'occasion de suivre une formation en permaculture donnée par Eric Escoffier (Permaculture et reforestation sans frontières). Au départ je ne connaissais rien à la permaculture, j'ai donc tout découvert grâce à ce stage.

Formation "Permaculture et systèmes de culture régénératifs" - Permaculture sans frontières - Eric Escoffier - enseignant se former apprendre

J'ai trouvé cet enseignant génial, on sent qu'il parle de ce qu'il a fait, des expériences qu'il a faites sur le terrain, de son vécu, des échanges qu'il a eus avec des grands botanistes et ethnobotanistes avec qui il a travaillé, dont certains sont devenus des amis, de ce que lui ont transmis Marc Bonfils d'une part et Gérard Ducerf d'autre part, des formations en permaculture (PDC) qu'il a suivies avec "les plus grand(e)s" : John Nzira et Joël Glanzberg (Zimbabwe, octobre 2009), Rosemary Morrow (Ouganda, janvier 2010), Robyn Francis (Limoux, France, août 2010), Bill Mollison et Geoff Lawton (Istambul, décembre 2010), Rosemary Morrow (Touraine, France, juin 2011) et Robyn Francis 'Limousin, France, août 2012)​.

formation "Permaculture et systèmes de culture régénératifs" - Permaculture sans frontières - Eric Escoffier - botanique, plantes comestibles

Il parle de "systèmes de culture régénératifs" et c'est passionnant de découvrir le fonctionnement des sols, des végétaux (des racines aux feuilles !) et leurs interactions, grâce entre-autre aux incroyables micro-organismes du sol, bactéries et champignons, sans qui "rien" n'aurait lieu (enfin si, comme dans l'agriculture-sols à nu !)... la formation de l'humus à partir de "rien" (ce que fait "la vie" depuis ses débuts !), la place de l'eau (ses dangers) et de l'air, dont l'importance du rapport air/eau dans le sol, ... les espèces végétales comestibles (graine, feuilles, fleurs, fruits !) (il en connaît des tas, dont plein qui sont méconnues/sous-utilisées, c'est fou de se rendre compte du faible nombre d'espèces qu'on mange (celles qu'on nous propose dans les supermarchés/les marchés, même en bio il y a peu de diversité) par rapport à la diversité des plantes et variétés comestibles)...

formation "Permaculture et systèmes de culture régénératifs" - Permaculture sans frontières - Eric Escoffier - conclusion 1

Et mon grand coup de coeur a eu lieu lorsqu'il a parlé de la reforestation : comment reforester facilement et rapidement la planète, en partant des pays de la bande intertropicale (qui est la zone de la planète qui "génère" la dynamique de création de biodiversité à l'échelle de la planète, donc prioritaire, aussi parce que les "poumons" de la planète y sont et qu'on en a énormément besoin pour que survive notre espèce...) : entre nous on se regardait en se demandant "quand est-ce qu'on part reforester" tellement c'était enthousiasmant d'enfin découvrir qu'on peut être acteur dans la sauvegarde du coeur de notre chère planète ! Waouw...

 

formation "Permaculture et systèmes de culture régénératifs" - Permaculture sans frontières - Eric Escoffier - conclusion 2

 

Repost 0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 18:14
Repost 0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 18:13

- Colloque : Réunion de spécialistes en nombre plus ou moins limité convoqués pour discuter et confronter leurs informations et leurs opinions sur un thème ou un domaine donné.
- Séminaire : Réunion de spécialistes ou de techniciens pour étudier des questions ou résoudre des difficultés concernant leur spécialité ou la vie de leurs entreprises.
- Symposium : Réunion de spécialistes (philosophes, scientifiques, etc.) consacrée à des échanges sur un sujet particulier.
- Congrès : Assemblée de personnes appartenant à un même pays ou de pays différents, qui se réunissent pendant une courte période pour délibérer sur un sujet commun (études, parti politique, profession, questions scientifiques, etc.).

Bref, 4 mots bien savants pour dire la même chose !! ;)
Ha, les joies de la langue française !

Repost 0
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 08:44

hug.jpgLes terreurs soudaines, les agressions physiques, les catastrophes naturelles, les circonstances les plus éprouvantes de la vie sont connues depuis toujours pour affecter notre organisme. La plupart des médecins gardent le souvenir consternant du décès brutal d'un de leurs patients à l'annonce d'une nouvelle dramatique. De nombreuses anecdotes font état de morts subites, d'infarctus et d'accidents vasculaires cérébraux chez des sujets soumis à des stress émotionnels majeurs. Les séismes, tornades, tsunamis, les situations conflictuelles violentes, l'effroi devant une menace vitale, la souffrance éprouvée lors de la disparition inopinée d'un être cher sont des chocs psychologiques et affectifs lourds de conséquences, à court et long terme, pour la stabilité de notre milieu intérieur, notre système nerveux et endocrinien et, in fine, pour notre cœur.

Ces accidents cardiaques sont des syndromes de stress, appelés «broken heart syndrome» par les Anglo-Saxons et «tako-tsubo» au Japon, du nom de la ressemblance entre le vase bilobé utilisé par les pêcheurs japonais pour piéger les pieuvres et la déformation aiguë du ventricule gauche caractéristique de ce syndrome. On doit d'ailleurs aux chercheurs japonais d'avoir identifié pour la première fois, en 1991, cette nouvelle affection cardiaque qui touche environ 2 % de la population, essentiellement des femmes après la ménopause, mais fort heureusement totalement réversible dans la majorité des cas.

Des «faux» infarctus, souvent récidivants

Brutalement, sous l'effet d'un choc émotionnel, la personne manifeste une douleur thoracique ou une grande difficulté à respirer, qui fait obligatoirement penser à un infarctus du myocarde. Effectivement, ces «faux» infarctus représentent environ 1,5 % des hospitalisations réalisées en urgence pour infarctus aigus. Le syndrome de stress est rapidement diagnostiqué dès lors que l'on constate l'aspect normal des artères coronaires, mais, à l'inverse, une déformation caractéristique du ventricule. Cette dysfonction ventriculaire peut être grave, mais elle est réversible sans séquelle majeure en quelques semaines avec un bon pronostic. Par contre, si le taux de mortalité est faible et plutôt associé à des complications qu'aux conséquences du syndrome lui-même, les récidives sont fréquentes.

Ainsi s'explique en grande partie la forte augmentation des hospitalisations urgentes pour infarctus après le tsunami de Fukushima et le 11 Septembre à New York, où, dans les jours qui suivirent, on a enregistré 49 % de syndromes coronariens aigus de plus que la semaine précédente…

Un traumatisme s'avère ainsi d'autant plus puissant qu'il est soudain et intense, décuplant le choc affectif et psychologique de la terreur et du deuil. En perturbant profondément l'état cardio-vasculaire, il risque de nécroser les tissus, de fissurer et de provoquer une rupture de plaques d'athérosclérose, de déclencher un spasme artériel et une thrombose coronaire. C'est pourquoi il faut, d'emblée, apaiser l'angoisse et l'hyperémotivité en prescrivant des calmants et en assurant à ces patients une prise en charge psychologique ou psychiatrique, car on sait qu'il y a des relations étroites entre le stress, les affections neurologiques et le système cardio-vasculaire, et davantage encore chez les femmes dont on sait qu'elles réagissent plus vivement que les hommes, si l'on en croit leur niveau de cortisol, l'hormone du stress.

Chaque individu réagit différemment

Aujourd'hui, les défibrillateurs automatiques implantables permettent d'analyser les circonstances de survenue des arythmies gravissimes: dans plus de 30 % des cas, le choc électrique salvateur survient après des troubles du rythme dus à une situation stressante, une émotion forte, par exemple une violente colère. Les stress aigus contribuent par leurs effets biologiques et leur impact sur le système nerveux sympathique à créer une instabilité électrique qui facilite les arythmies ventriculaires graves et la mort subite, et il n'est pas rare de déplorer des accidents cardiaques dans les rangs des supporteurs les plus passionnés lors d'un événement sportif, de sorte que les équipes du Samu se tiennent toujours prêtes à intervenir quand un match important est disputé.

Mais chaque individu réagit différemment au stress en fonction d'une somme de facteurs incluant ses prédispositions génétiques et psychologiques, sa personnalité, les conditions de son environnement, son âge et ses capacités individuelles d'adaptation pour faire face à un danger. Or, paradoxalement, c'est ce même stress qui peut à la fois conditionner notre survie ou affecter la mise en jeu de systèmes de défense en les rendant délétères à plus ou moins long terme. Un choc psychologique peut ainsi déclencher une cascade d'interactions neurologiques, hormonales et biologiques complexes à l'origine de troubles plus ou moins graves, en particulier au niveau du système immunitaire et de notre système coronarien et cardiaque.

Les facteurs favorisants

Le stress est, en effet, un processus dynamique d'adaptation psychologique et physiologique de l'organisme aux contraintes physiques et psychiques soudaines ou prolongées, aux agressions inhérentes à notre milieu et à notre mode de vie. Mais il est aujourd'hui prouvé que cette réponse, sous ses différentes formes, aux agressions intervient comme facteur favorisant ou déclenchant de nombreuses pathologies cardio-vasculaires. Aigu ou chronique, le stress contribue à augmenter la morbidité et la mortalité cardio-vasculaire dans la population générale. Le tabagisme, l'hypertension artérielle et le diabète sont des facteurs favorisants.

À long terme, le stress au travail, stress chronique, particulièrement fréquent de nos jours, touche tous les secteurs d'activité et apparaît comme un des problèmes de notre civilisation industrielle. Les tensions psychiques au cours de la vie professionnelle, la dangerosité des postes, des conditions matérielles pénibles, des conflits au sein de l'entreprise entretiennent une sensation de mal-être permanent qui aboutit d'abord à un grand absentéisme, puis à l'apparition d'hypertension artérielle, de troubles somatiques divers pour enfin faciliter l'athérosclérose. Les fortes exigences au travail, une sensation chronique de frustration liée à un faible pouvoir décisionnel, l'anxiété devant l'insécurité de l'emploi augmentent le risque relatif d'événements cardio-vasculaires. La réponse aux stress de la vie quotidienne crée ainsi un état de tension aiguë de l'organisme qui va mobiliser immédiatement ses défenses pour faire face à une situation menaçante. Et réagir aussi brutalement que l'événement sera violent, inattendu, déstabilisant, pour tout dire dépersonnalisant. 

Source : Le Figaro
Repost 0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 09:10

hands.jpg

Écouter est peut-être le plus beau cadeau que nous puissions faire à quelqu’un. D’une certaine façon, c’est lui dire : « Tu es important pour moi, tu es intéressant, je suis heureux que tu sois là. Je suis disponible à ta présence. Je me sens touché par ce que tu es, parce que tu dis. »

Écouter, c’est commencer par se taire. Avez-vous remarqué combien de tentatives d’échange ou de pseudo – dialogues sont remplis d’expression du genre : « Ah oui, c’est comme moi ! » ou « Moi aussi, j’ai eu affaire à telle situation. » Cette pseudo – compréhension, qui s’approprie le dit de l’autre pour mieux le phagocyter, n’est qu’une occasion pour parler de soi, pour s’emparer du discours de l’autre et développer le sien.

Écouter, c’est commencer par arrêter son petit cinéma intérieur, son monologue portatif, pour se laisser rejoindre et peut-être transformer l’autre. C’est accepter qu’autrui entre dans notre intimité et mette en veilleuse nos pensées, nos ressentis comme il entrerait dans notre maison et s’y installerait un instant, s’asseyant dans notre fauteuil et prenant ses aises,
en sollicitant notre attention pour lui seul.

Écouter, c’est accepter. C’est laisser tomber, ce qui nous occupe pour donner son temps à l’autre. L’écoute ouverte est semblable à une promenade avec un ami. On marche à son pas, proche mais sans gêner, on se laisse conduire par lui, on s’arrête à sa discrétion, on repart avec lui, on est là pour lui. Cela s’appelle cheminer en compagnie.

Écouter, ce n’est pas chercher à répondre à celui qui se cherche, se dit ou résonne devant nous. Il convient surtout de lui permettre de s’entendre, de se reconnaître, de se retrouver dans les errances ou le labyrinthe de ses pensées. C’est refuser de penser à sa place, de donner des conseils, et même vouloir comprendre. C’est simplement entendre.

Écouter, c’est accueillir l’autre, le reconnaître tel qu’il se définit sans se substituer à lui pour lui dire ce qu’il doit être. Bien sûr il y a différents niveaux d’écoute. L’écoute active sera celle qui permet à celui qui parle d’entendre ce qu’il dit. L’écoute miroir, la plus rare et donc la plus recherchée sera inconditionnelle ; elle permet de vider les trop-pleins d’amertume et de regrets. L’écoute résonance sera celle qui amplifie le dit de l’autre en restant ouvert et positif à toutes les idées, à tous les sujets, à toutes les expériences, à toutes les solutions sans interpréter, sans juger, laissant à celui qui s’exprime le temps et l’espace de trouver sa voie.

Écouter, c’est ne pas vouloir que quelqu’un soit comme ceci ou comme cela, c’est apprendre à se positionner silencieusement dans léger décalage entre ce qui est dit et qui est entendu.

Être attentif à quelqu’un qui souffre, ce n’est pas donner une solution ou une explication à sa souffrance, c’est lui permettre de la dire et de trouver lui-même son chemin pour s’en libérer ou continuer à la porter.

Apprendre à écouter dans cette liberté d’être, c’est l’exercice le plus utile que nous puissions faire pour nous libérer de nos détresses en retrouvant la part d’universel dans l’unité de chacun.

Écouter, c’est donner à l’autre ce que l’on ne nous a peut-être jamais donné : de l’attention, du temps, une présence bienveillante. C’est en apprenant à écouter les autres que nous arrivons à nous écouter nous- mêmes, dans notre corps, dans nos émotions. C’est le chemin pour apprendre à écouter la terre et la vie ardente. C’est devenir un poète de
l’ « humanitude » qui sent le cœur et voit l’âme des choses. « A celui qui
sait écouter est donné de ne plus vivre à la surface : il communie à la vibration intérieure du vivant. »

« Donner à l’autre l’attention, du temps, une présence bienveillante »

Repost 0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 09:00

MainCoeurTrefleIl était une fois un homme qui exerçait un bien curieux métier. Un métier qu’il avait inventé au mitan d’une vie mouvementée et qu’il pratiquait au quotidien de ses rencontres. Un métier rare qui consistait à semer des rêves de vie chez les personnes qu’il croisait.

Oh ! ne croyez pas qu’il imposait quoi que ce soit, pas du tout ! Dans une rencontre, après quelques échanges, il déposait quelques mots, une phrase, une image ou une métaphore, et son interlocuteur repartait, ensemencé d’un rêve qui allait développer en lui dans les semaines, les mois ou les années à venir. Car il y a des rêves qui ont besoin de beaucoup de temps pour mûrir, se développer et un matin ou un soir éclore au grand jour de la vie d’un homme ou d’une femme.

Vous allez me demander bien sûr comment il procédait, comment il arrivait à trouver ces mots, ces petites phrases qu’il déposait chez ceux qu’il rencontrait.

De la façon la plus simple. Tout d’abord il écoutait. Tout simplement il écoutait. Il écoutait avec ses yeux, il regardait avec la totalité de son corps. Il appelait cela labourer le terrain, pour le préparer. Puis il disait :

- Dans ce que vous venez de dire, voici ce que j’ai entendu…

Et à ce moment-là il répétait au plus près ce que venait d’énoncer l’autre devant lui.

Il redonnait ainsi simplement, respectueusement, à la personne ce qu’elle venait de lui dire. Il appelait cela débroussailler, élaguer. Et le plus souvent il y avait, entre ce que la personne avait exprimé et ce qu’il renvoyait, un léger décalage, un espace ouvert pour une écoute nouvelle. L’homme qui semait des rêves de vie savait que la véritable écoute est celle qui permet à celui qui parle d’entendre enfin ce qu’il dit.

Cet homme-là faisait peu de demandes, posait peu de questions, il y avait en lui comme une sorte de pudeur à dépendre de la réponse de l’autre. On sentait parfois en lui la trace, le souvenir de déceptions, et même de blessures anciennes. Dans les premiers contacts, sa vulnérabilité étonnait et peut-être cela permettait-il aussi à ceux qu’il rencontrait d’ose se dire en confiance, dans un lâcher-prise libérateur.

J’ en sais plus d’un et même plus d’une chez lesquels il a semé l’envie d’exister plus fort, plus pleinement. J’en connais qui lui doivent quelques-unes de leurs plus belles naissances. Je crois qu’ils sont nombreux à apprécier de ne se sentir en rien redevables de ces instants de liberté où un rêve s’éveilla en eux et commença de transformer leur vie;

si vous-mêmes êtes attentifs, présents à l’imprévisible d’une rencontre, vous allez certainement croiser le chemin d’un semeur de rêves. Ils sont plus nombreux que vous ne l’imaginez.

Et peut-être vous qui me lisez à l’instant êtes-vous un semeur de rêves sans même le savoir.

Extrait du livre de Jacques Salomé « Contes à aimer Contes à s’aimer »

Repost 0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 06:04

Je vous suggère de lire l'article "Cancer de la prostate : surtout, ne rien faire" de Sylvie Simon à ce sujet pour vous faire votre propre avis : http://www.sylviesimonrevelations.com/article-cancer-de-la-prostate-surtout-ne-rien-faire-103234951.html

 

Voici deux courts extraits :

- « le dépistage est comme la loterie, il y a un seul gros lot, beaucoup de perdants, mais celui qui l’organise gagne à tous les coups »


- Comme dans d’autres scandales sanitaires récents, les conflits d’intérêts ont prévalu dans l’organisation des groupes de travail et les alertes ont été délibérément ignorées.

Repost 0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 05:59

Le livre d'Olivier Clerc "La grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite" sort dans une nouvelle édition collector chez Marabout, à 3,50 euros, avec en bonus le texte "Sortons de la marmite !"

 

Sortons de la marmite est également le titre de 3 jours de conférences qui auront lieu fin avril à-côté de Namur (Belgique), avec la participation (via vidéo) d'Olivier Clerc!


Repost 0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 06:19

1ère thèse sur les femmes et l’entrepreneuriat en France

http://www.indicerh.net/metiers/?q=content%2F1%C3%A8re-th%C3%A8se-sur-les-femmes-et-l%E2%80%99entrepreneuriat-en-france

Pour savoir comment les femmes entreprennent, Typhaine Lebègue (Docteur en sciences de gestion, professeur en entrepreneuriat et gestion des ressources humaines à l’ESCEM Ecole de Management) est allée à la rencontre d’une centaine de femmes en France, au Canada et en Belgique.

Repost 0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 06:26

"Des lois permettent de réquisitionner des bâtiments inoccupés.


Aidez nous à trouver un toit aux sans-abris cet hiver ! La Ligue des droits de l’Homme propose une action simple : inciter votre Commune à réquisitionner les logements inoccupés et de les mettre à disposition des publics démunis.

La Ligue des droits de l’Homme (LDH) s’inquiète, à l’entrée de l’hiver et des grands froids, de la situation des personnes sans-abris. Il n’existe aucun chiffre officiel les concernant, mais le secteur associatif actif sur ces questions estime leur nombre à plus de 17.000 personnes sans-abris en Belgique.

Ce nombre est en constante augmentation, notamment dans les grandes villes.

La LDH vous propose d’agir en faveur des plus démunis !

Ci-joint, vous trouverez divers documents susceptibles de vous aider :

1. Un courrier type à l’attention de votre Bourgmestre et Président-e de CPAS
Courrier pour les communes bruxelloises : http://www.liguedh.be/images/PDF/APPELACTION/LOGEMENTSINOCCUPES/action_logement_courrier_bourgmestres_region_bruxelloise.doc

Courrier pour les communes wallonnes : http://www.liguedh.be/images/PDF/APPELACTION/LOGEMENTSINOCCUPES/action_logement_courrier_bourgmestres_region_wallonne.doc

2. Formulaire de recueil des 20 signatures nécessaires
Télécharger le formulaire : http://www.liguedh.be/images/PDF/APPELACTION/LOGEMENTSINOCCUPES/action_logement_aformulaire_inscription_20_citoyens.pdf

3. Les règles en termes d’interpellation de votre Conseil communal
Télécharger "Interpellation communale: mode d'emploi" : http://www.liguedh.be/images/PDF/APPELACTION/LOGEMENTSINOCCUPES/action_logement_interpellation_mode_demploi.pdf

4. Coordonnées des personnes qui se sont proposées à la coordination au sein de leur Commune
Télécharger liste (mise à jour-20 décembre 2011) : http://www.liguedh.be/images/PDF/APPELACTION/LOGEMENTSINOCCUPES/action_logements_liste_contacts_coordination.xls

5. Un état des lieux des réglementations en vigueur (en construction)


Vous êtes intéressés à agir dans votre commune? Contactez la personne en charge de la coordination ou coordonnez l’action dans votre Commune !


Certains de nos membres se sont déjà portés volontaires pour porter ces actions auprès de leurs pouvoirs communaux. Vous habitez dans la même commune que l’un d’eux ? Faites-leur suivre votre signature (pas de signature électronique).

Vous êtes le premier de votre commune à nous contacter ? Nous cherchons un maximum de personnes pouvant porter cette action en Belgique. Si vous êtes prêt à mobiliser un peu de temps au service des sans-abris et à porter cette action auprès de votre Commune alors, emparez-vous du « kit » action logements inoccupés : c’est simple, c’est facile, cela ne prend pas beaucoup de temps.

Mettre des logements à disposition des plus démunis n’est pas une utopie et peut être mis en œuvre par les pouvoirs communaux pour peu qu’ils en aient la volonté politique.

Nous pouvons – vous pouvez - faire pression sur nos élus communaux pour que ce droit au logement pour tous soit mis en œuvre.

Aidez-nous à trouver un toit aux sans abris cet hiver !

Diffusez cette opération! Copiez-collez ce texte + le lien vers l'article original (http://www.liguedh.be/les-activites-qui-se-deroulent-pres-de-chez-vous/1316?task=view) et envoyez le à vos connaissances par courriel."

Plus d'infos:
Ligue des droits de l’Homme
22 rue du Boulet
1000 Bruxelles
T : 02/209.62.80. – ldh@liguedh.be

Pour diffuser l'info via Faceb00k, voici l'adresse de l'événement qui contient tous ces liens :
https://www.facebook.com/events/213434632071896

Repost 0