Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

^^ ...inspiring!


« Le bonheur est une petite chose que l’on grignote, assis par terre au soleil. » - Jean Giraudoux

« Voir. Entendre. Aimer . La vie est un cadeau dont je défais les ficelles chaque matin au réveil.» - Ch . Bobin

« Avance sur ta route, car elle n'existe que par ta marche » - Saint-Augustin

« Toute Âme qui s’élève élève le Monde. » - Gandhi

« L'art d'être disciple :  permettez à chaque situation de votre vie de devenir un enseignement. » - Osho

« Mettez du son dans votre vie.
Chantez des chants sacrés de toutes traditions, de toutes cultures.
Chantez votre propre chant, celui de l'âme.
Seul(e)s ou accompagné(e)s, mais chantez.
Accrochez-vous à cette Corde et balancez-vous au rythme sonore de l'Univers » - Mamita



« La notion généralisée de péché forme la base de ce que d’autres cultures, orientales essentiellement, peuvent considérer comme la tragédie occidentale. La tragédie, c’est ce rapport coupable à l’amour physique, cette attitude ingrate pour les dons de la vie et cette relation morbide et tremblante à la mort. La tragédie occidentale, c’est sa vision dépressive du monde. » - F. Gruyer

Lorsque que vous ressentez de la colère, ne la déversez pas sur quelqu'un d'autre. et ne la réprimez pas non plus. C'est un phénomène magnifique qui peut être transformé de manière positive. - Osho

« La question n’est pas «ai-je raison de me sentir mécontent?» mais «comment ai-je envie de me sentir présentement?» Car au bout du compte, c’est toujours nous qui payons le prix lorsque nous opposons une résistance aux événements.
La véritable liberté, ce n’est pas d’avancer à notre rythme. Non, c’est à mon avis d’ajuster notre rythme intérieur en fonction de la réalité (en attendant de pouvoir la changer). C’est accepter d’être là où on est, de plier… C’est tout simplement mettre notre joie de vivre en priorité, avec souplesse et humilité...
» MP Charron

 
« Ne vous demandez pas de quoi le monde a besoin. Cherchez ce qui vous fait vibrer.
    Parce que ce dont le monde a besoin, c'est de personnes qui vibrent avec la vie
. » - Harold T. Whitman, Philosopher


« J'ai beaucoup mieux à faire que de m'inquiéter de mon avenir. J'ai à le préparer. »

« Imaginez que vous êtes un nouveau designer qui débarque dans votre vie, qui perçoit votre essence et qui a une vision claire ce que vous pouvez devenir. Permettez-vous de vous voir comme vous ne vous êtes encore jamais vu, offrez-vous un grand canevas blanc sur lequel vous pouvez vous explorer et vous créer. Il ne s’agit pas de renier ce que vous avez été, mais de laisser fleurir ce qui cherche à bourgeonner. Il s’agit d’apprivoiser les parties de vous qui sont prêtes à s’exprimer… et à briller. » - MP Charron

« Autrefois, lorsque les conditions de vie devenaient trop pénibles, les gens se révoltaient et les autorités devaient revenir à des exigences plus « humaines ». Mais maintenant que des drogues – notamment les antidépresseurs – existent, les gens sont capables de supporter ce qui serait autrement insupportable. » - Ted Kaczynski

« J'ai la patate à faire peur à la pile alcaline! » - Zebda

« Ton âme se jette à l'eau dans mon corps-océan » - Najoua Belyzel

« Je ferais reculer le soleil pour savourer le sommeil » - Dobacaracol


« Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus puisse changer le monde. En fait, c’est toujours ainsi que le monde a changé. » - M. Mead

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent agir et qui refusent d'intervenir. » - A. Einstein

« Si nous ne nous occupons pas tous ensemble de l'environnement, l'environnement va s'occuper de nous. » - H. Reeves


« Aucune activité humaine, même pas la médecine, n'a autant d'importance pour la santé de l'Homme que l'agriculture » - Dr. Delbet, 1934

« Pour que les arbres et les plantes s’épanouissent, pour que les animaux qui s’en nourrissent prospèrent, pour que les hommes vivent, il faut que la terre soit honorée. » - P. Rabhi

« Universe begins with "U", "N", "I"... You and I » - Noa

« Je creuserai de nouveaux sillons, mélodie de l'Univers » - Dobacaracol

« On ne vient pas au monde pour être malade, souffrir, puis mourir. Nous venons au monde pour vivre une vie intense et bien remplie." & "La santé ce n'est pas combattre ou guérir la maladie. La santé c'est vivre intensément sans s'imposer de buts vains. » - I. Kuniaki


« L'on ne peut guérir la partie sans soigner le tout. L'on ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme, et pour que l'esprit et le corps retrouvent la Santé, il faut commencer par soigner l'âme. Car c'est une erreur fondamentale des médecins actuels de, dès l'abord, séparer l'âme et le corps. » Platon - 427-347 av. J.-C. - "Les Charmides" Les "temps" n'ont donc guère changé !

« Si tu ne sais pas où tu vas, tu arriveras ailleurs » Proverbe Chinois : L’échec ne peut être productif que si nous ne nous concentrons pas sur son résultat improductif.

« Quand on choisi avec son coeur, il n'y a plus aucune place pour la peur... » - Asa Liha

Souvenez vous de ne pas retenir votre amour, ni de calculer. ne soyez pas avares, vous rateriez tout. laissez plutôt votre amour s'épanouir et partagez le, donnez le, laissez le croître. - Osho

« La santé c’est être capable de tomber malade et de s’en relever. » - G Canguilhem

« La santé, ce n'est pas la non-maladie... C'est le pétillement des organes!! » - Taty Lauwers

« La souffrance c'est temporaire, mais l'abandon, c'est permanent » - Matthew Kelly

« Et vint le jour où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore. » Anaïs NIN

«  L'homme est pareil à un poisson rouge qui viderait lui-même l'eau de son bocal, simplement pour se prouver qu'il peut le faire, sans se rendre compte que le résultat de son orgueilleuse prouesse va le faire crever. » - Marie des Bois

Souvenez vous que quoi que vous fassiez c'est un jeu. Jouez votre rôle. Si c'est un combat, combattez,. restez centrés. Ce n'est pas la peine d'être sérieux. Jouez tout simplement. - Osho

« Une femme est évidemment plus rentable lorsqu'elle est complexée et achète des tas de produits pour ressembler à un idéal de beauté inaccessible (la femme lisse, fine, bronzée, épilée) que lorsqu'elle accepte son corps et se sent bien dans sa peau. » - Lise Jouis (Le blog de La Liseleï)

« Where attention goes, ernegy flows, life grows... » - B. Bacon

« Je profite maintenant de toutes les opportunités. Lorsque je serai vieille et toute ridée, (...), il me restera ainsi des tonnes de souvenirs » - J. LR

 « Range le livre, la description, la tradition, l'autorité, et prend la route pour te découvrir toi-même. » - J. Krishnamurti

« Nous avons tous les pieds dans la boue , mais certains regardent les étoiles » (O. Wilde)

« Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon! » - Richard Bach

« J'ai été invitée à la fête de la vie et j'ai joué tant que j'ai pu. »  - Lu sur une jolie carte postale


Vous êtes en grand danger ! A tout instant que vous aimiez, que vous riiez, , que vous soyiez vivants, vous pourriez rencontrer Dieu, par hasard. - Osho



 

 

Certaines photos présentes sur ce blog ont été glanées sur Google image. Demander les autorisations d'utilisation me semble lourd, compliqué, lent et quasi impossible. Les propriétaires de ces photos peuvent me demander leur retrait par mail ou l'ajout de la source vie un mail à : gayanee_0902@hotmail.com - Merci de votre compréhension.

Recherche

Conseil beauté

Eat More Fruits :
 
Rêve de Femmes

Mes Gourmandises

Votre souris a du pouvoir :

Découvrez le Mouvement LST (Luttes Solidarités Travail) -  mouvement de rassemblement des plus pauvres pour lutter, avec d'autres, contre la misère et ce qui la produit
______________________
Pétition européenne pour un revenu minimum de base universel
______________________
* Pétition pour allonger le congé de maternité en Europe.
______________________
* Pétition pour protéger les abeilles des pesticides dangereux pour elles.
______________________
* Pétition en ligne pour contribuer à préserver une nourriture pour nourrissons et enfants en bas âge de qualité biologique ET biodynamique ET non vitaminée artificiellement, la liberté de choisir en matière d’éducation et une accessibilité complète aux remèdes naturels, homéopathique et anthroposophiques ainsi qu’à maintenir en Europe une base juridique essentielle pour eux, pour nous, pour vous!
______________________
* The Big Ask! Sans une réduction annuelle conséquente des émissions de gaz à effet de serre, le climat sur notre planète deviendra de plus en plus chaotique... :
______________________
* Levez la main contre la fessée! :
______________________
* Pour que les bouteilles plastiques et les canettes métalliques soient consignées (comme au Québec!) :
______________________
*Pour avoir le choix de vacciner son enfant ou pas, même s'il va à la crèche : Pétition belge
______________________

Envie d'apprendre à masser votre bébé?

Merci!

... à La Licorne! Car le 30 mars 2011, tu as laissé le 1.100è comm' sur mon blog!!! ;-)

... à Bûchette! Car le 29 novembre 2009, tu as laissé le 1.000è comm'!!
... à LaRêveuse! Car le 4 mars 2009, tu as laissé le 900è comm'!!
... à Eo! Car le 27 novembre, tu as laissé le 800è
comm'!!
... à Guillaume! Car le 13 juillet, tu as laissé le 700è comm'!!
... à Vrininie! Car le 2 avril, tu as laissé le 600è comm'!!
... à SuperMama! Car le 21 janvier 2008, tu as laissé le 500è comm'!!
... à Cecilia! Car le 15 novembre, tu as laissé le 400è comm'!!
... à Arc-en-Ciel! Car le 14 septembre, tu as laissé le 300è comm'!!
... à Zara! Car le 5 août, tu as laissé le 200è comm'!!
... à Hapy! Car le 25 mai, tu as laissé le 100è comm'!!
... à Mibeolem! Car le 4 février 2007, tu as laissé le 1er comm'!! 

Mon idée de livre

J'i tout expliqué ici.

***

Comment je vois les choses au-travers de mon prisme...
Petit blog pour partager, avec ceux qui y tomberont, des infos à propos de sujets qui me passionnent : la protection de l'environnement, la nature, les énergies renouvelables, la découverte de soi, la réalisation de produits "maison" : cuisine, beauté, herboristerie et, bien sûr, les fraises des bois!!
Retrouvez la page Faceb**k : Le plaisir des petites choses
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 07:55
WASHINGTON (Reuters) - L'eau en bouteille, boisson qui connaît la plus forte
croissance à l'échelle mondiale, pèse très lourdement sur l'environnement et
représente un coût économique élevé, affirme Ling Li, auteur d'un rapport
sur le sujet publié par l'organisme américain Worldwatch Institute.

Alors que plus d'un milliard de personnes n'ont pas accès à l'eau potable,
les pays développés la consomment par sécurité, pour sa pureté, son goût ou
encore l'image qu'elle véhicule. Or cette eau en bouteille s'avère parfois
moins contrôlée que celle du robinet, souligne-t-il dans un communiqué
diffusé jeudi.

L'impact environnemental débute à la source, l'"exploitation excessive"
entraînant un tarissement des cours d'eau et des nappes souterraines. A la
dépense énergétique due au pompage, à la mise en bouteille, à l'emballage,
au transport, au stockage et à la livraison, s'ajoutent ensuite les millions
de tonnes de plastique, dérivé du pétrole, nécessaires à la fabrication des
bouteilles.

"L'industrie de la boisson est la première bénéficiaire de notre obsession
de l'eau en bouteille. Mais cela n'est d'aucun secours pour le nombre
ahurissant des laissés-pour-compte à travers le monde, qui considèrent l'eau
potable au mieux comme un luxe, au pire comme un objectif impossible à
atteindre", déplore Ling.

240 À 10.000 FOIS LE PRIX DE L'EAU DU ROBINET

Selon Worldwatch, 35% à 50% des populations urbaines d'Afrique et d'Asie
n'ont pas accès à l'eau potable. La plupart des eaux minérales sont
commercialisées dans des bouteilles en polyéthylène téréphtalate ou PET, un
polymère dont le recyclage demande peu d'énergie et dont la combustion ne
produit pas de chlore. Reste que ce recyclage est en perte de vitesse: 23,1%
des bouteilles en PET produites aux Etats-Unis ont été recyclées en 2005,
contre 39,7% dix ans plus tôt, poursuit l'auteur.

En ce qui concerne son prix, l'eau en bouteille est 240 à 10.000 fois plus
chère que celle du robinet. Dans les pays industrialisés, un mètre cube
revient ainsi entre 500 et 1.000 dollars, alors qu'il coûte 50 cents en
Californie pour une eau du robinet de très bonne qualité.

La consommation mondiale d'eau en bouteille a plus que doublé entre 1997 et
2005. Les Américains, premiers clients au monde, en ont bu en moyenne 28,6
litres en 2005.

Les ventes ont presque triplé en Inde sur la même période et plus que doublé
en Chine sur les cinq dernières années. Mexique, Brésil, Italie, Allemagne,
France, Indonésie et Espagne complètent le top 10.

Reuters - 11 mai 07
Repost 0
21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 07:19

C'est sur le site Pour un monde durable que j'ai trouvé cette info du Canard enchaîné :

Moi qui m'occupe amoureusement de mes quelques fraisiers, je me rends bien compte qu'ils me demandent peu de travail et m'offrent leurs quelques délices durant de looongues semaines en échange d'un peu d'eau et de soleil. Je ne pourrais pas déguster des fraises cultivées dans de telles conditions :

Histoire de Fraises...

Vous n'avez pas pu la rater, la fraise d'Espagne. Bien rouge, bien ronde, bien calibrée, autant de goût qu'un fruit en plâtre. Elle se « fabrique » dans le sud de l'Espagne, sur 5 000 hectares où s affairent des centaines d'ouvriers agricoles sous-payés venus du Maghreb et d'Europe de l'Est (voir le film We Feed the World", p. 6). On l'enferme sous des kilomètres de tunnels en plastique, on la bourre d'engrais et on l'asperge d'insecticides et de fongicides. Tous les jours, 400 tonnes de fraises espagnoles prennent la route des supermarchés français. Une juteuse affaire pour les centrales d'achats qui déboursent 1,5 euro le kilo contre 2 pour la fraise française.
 

Le Hic : elle constitue un fléau écologique, d'après la branche espagnole du fonds mondial pour nature (WWF). Tout autour du parc national de Donana où poussent 95 % des fraises ibériques, l'irrigation intensive a pompé la moitié des nappes phréatiques, dont l'eau est désormais bourrée de nitrates. Qui plus est, 110 hectares, sur 2 000 cultivés illégalement, empiètent sur le parc naturel. Autre joyeuseté : chaque année, 4 500 tonnes de résidus plastiques sont éparpillées dans la nature.
Fraise sur le gâteau, WWF a détecté dans l'eau, l'air et le sol du bromure de méthyle, un pesticide interdit par l'Union européenne notamment parce qu il détruit la couche d'ozone. Alors, on se pose la question : qu'est-ce que ça donne dans l'assiette ? Et là, on tombe du Fraisier : en 2005, la Répression des fraudes s'est contentée, toutes origines confondues, d'analyser... 112 échantillons de fraises seulement ! Pour y trouver à peine 24 % de barquettes sans traces de pesticides, et 16 % au-dessus des limites autorisées. Olé !

 

Le canard enchaîné, le 2 mai 2007

Repost 0
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 06:59

En lien direct avec l'article paru hier, je copie ici le début de l'article 'Requiem pour nos abeilles' de Dominique Guillet, président de l’association KOKOPELLI, à lire vraiment, car il en vaut la peine, qui est paru sur le site de Liberterre :

La suite est dans ce document pdf (version sans photos : <1Mo, 21 pasges / version avec photos : 11 Mo, 24 pages).

_____________________________________________________

Mutinerie dans les ruches

Les abeilles transhument vers le néant. Les abeilles désertent par dizaines de milliards. Les ruches se vident en moins d'une semaine. C'est une nouvelle catastrophe pour le monde apicole (et sans doute pour le monde entier) car celle-ci s'annonce d'amplitude planétaire. Elle se nomme “syndrome d'effondrement des colonies”.

Aux USA, les experts apicoles sont en plein désarroi. Ils évoquent même un “mystère”. En effet, les abeilles disparaissent “proprement” sans laisser de cadavres. Les ruches pleines de miel et de pollen ne sont pas pillées par d’autres abeilles ou d’autres insectes. C’est une malédiction qui plane sur les ruchers.

Les expert apicoles ne désespèrent pas, cependant, de trouver le remède miracle, de sauver, encore une fois, leur “industrie”, puisque c’est ainsi qu’ils la qualifient. Ils ont mis sur la trace des abeilles portées disparues les meilleurs détectives-virologues. L'enjeu est de taille: pas d'abeilles, pas de pollinisation, pas de récoltes, pas de dollars. Le bipède, qui s'est autoproclamé maître de la sphère planétaire, en est tout courroucé. Les abeilles font la grève de la pollinisation, les mutines refusent la butine.

Les abeilles n'éprouveraient-elles donc aucune reconnaissance pour cette “industrie apicole” qui les a choyées depuis des dizaines d'années en leur prodiguant:

- le logis: avec de belles ruches toute carrées.
- les meilleurs remèdes: les antibiotiques les plus puissants (comme la terramycine ) et les acaricides les plus performants ( Apistan et le tout nouveau Hivastan).
- de la nourriture à satiété: du bon sucre blanc de betterave, du sirop de maïs confectionné à partir des meilleurs crûs transgéniques et bien sûr, des compléments nutritionnels (élaborés, par exemple aux USA, à partir d’huile de coton transgénique, de farine de soja transgénique, d’huile de soja transgénique, d’huile de colza transgénique...).
- des voyages tous frais payés sur des milliers de kilomètres à la découverte des déserts agricoles occidentaux.
- un butin assuré grâce à des monocultures géantes à la porte de la ruche.
- du pollen et du nectar enrichi d'un cocktail de molécules apéritives: fongicides, insecticides, herbicides.
- de la procréation assistée avec une sélection des meilleures reines inséminées artificiellement.

Une catastrophe bientôt planétaire

Au mois de décembre 2006, l’Université de Pensylvannie mena une enquête auprès de divers apiculteurs de la région est des USA . Ces apiculteurs (possédant entre 200 et 3000 ruches) avaient enregistré des pertes de 30 à 90 % de leur rucher. Chez un apiculteur, seules 9 colonies avaient survécu sur 1200.

Sur l’ensemble des USA, depuis la fin de l’automne 2006, les pertes enregistrées sont de l’ordre de 60 % sur la côte ouest et jusqu’à 90 % dans certains états de l’est et du sud du pays. Selon les dernières estimations, ce sont près de 1,5 million de colonies qui seraient mortes aux États-Unis et 27 États sont touchés. Rappelons que le nombre de ruches était de 6 millions en 1947 et de seulement 2,4 millions en 2005.

En France, la perte des colonies est estimée entre 300 000 et 400 000 chaque année, et ce depuis 1995. L’hiver 2005/2006 fut particulièrement dramatique qui vit la disparition de 15 à 95 % des colonies, en fonction des apiculteurs. En Martinique, en avril 2007, un apiculteur a perdu 200 colonies en l’espace de quelques jours.

Au Québec, l’hiver passé, en moyenne, 40 % des ruches sont portées vides. Certains apiculteurs, cependant, ont perdu jusqu’à 75 % et même 100 % de leurs colonies.

Dans l’Ontario, au Canada, l’hiver passé, ce sont jusqu’à 60 % des ruches qui sont portées désertées chez certains apiculteurs et près de 40 % du rucher national.

Les chiffres avancés sont de 400 000 ruches vides pour la Pologne, 600 000 ruches vides pour l’Espagne.

En Allemagne, selon Manfred Hederer, le président de l’Association Allemande des Apiculteurs, 25 % des colonies auraient été décimées mais certains apiculteurs rapportent jusqu’à 80 % de pertes dans leur rucher.

A Taiwan, en avril 2007, les premières informations ont été publiées d’une disparition mystérieuse des abeilles: un apiculteur a rapporté la perte de 80 de ses 200 ruches.

En Suisse, certaines régions déplorent la perte de 80 % des colonies. Les pertes nationales seraient de l’ordre de 30 % mais certains apiculteurs ont perdu la totalité de leurs colonies. Il y avait 45 000 apiculteurs en Suisse en 1900. Il en reste actuellement 19 000 mais ce chiffre est à la baisse. Durant l’entre-deux-guerres, il y avait 350 000 ruches. Il en reste aujourd’hui 190 000.

Le syndrome d’effondrement des ruches sévit également au Portugal, en Grèce, en Autriche, en Angleterre.

Le syndrome d’effondrement des ruches est-il un ultimatum? Est-ce un appel désespéré des abeilles afin de réveiller l’humanité?

Syndrome d’effondrement de la ruche

Aux USA, ce syndrome a récemment été qualifié de “Colony Collapse Disorder” et a remplacé différentes dénominations tels que “ Effondrement de l’automne”, “Maladie de mai”, “Maladie de disparition”, etc.

En Angleterre, le syndrome est qualifié de “phénomène Marie Céleste” ( du nom du navire dont l’équipage se volatilisa en 1872).

Quels sont les symptômes de ce syndrome?

Dans les ruches déjà effondrées:

- Absence complète d’insectes adultes dans la ruche avec peu, ou pas du tout, d’abeilles mortes dans la ruche ou devant la ruche.
- Infestation considérable des quelques abeilles que l’on trouve encore dans la ruche. Tous les virus néfastes à l’abeille connus sont présents ainsi que des champignons. Certaines abeilles sont affectées par une demi-douzaine de virus.
- Présence de couvain operculé.
- Présence de stocks de nourriture dans la ruche, miel et pollen qui, premièrement, ne sont pas immédiatement pillés par d’autres abeilles et, secondement, lorsqu’ils sont attaqués par des parasites tels que la Fausse Teigne (Galleria mellonella ) ou le Petit Coléoptère des ruches (Aethina tumida), ne le sont que tardivement.

Dans les ruches en cours d’effondrement:

- le nombre trop restreint de travailleuses ne permet pas de prendre soin du couvain.
- les travailleuses sont principalement de jeunes adultes.
- la reine est présente.
- l’essaim refuse de consommer de la nourriture apportée, tel que du sirop de maïs ou des suppléments protéiniques.


Automnes sans fruits

Aux USA, ce sont 90 plantes alimentaires qui sont pollinisées par les abeilles. La valeur des cultures pollinisées par les abeilles y est estimée à 14 milliards de dollars. En Floride, la récolte de pommes est compromise. Rien que pour les pommes (pollinisées à 90 % par les abeilles), la valeur pollinisée aux USA est de 2,1 milliards de dollars.

Sur toute la planète, les abeilles sont les porteurs de pollen, ce sont les pollinisateurs par excellence. Selon Bernard Vaissière, spécialiste des pollinisateurs à l’INRA, “Aujourd’hui nous trouvons que plus de 75% des cultures qui nourrissent l’humanité et 35% de la production de nourriture dépendent encore des pollinisateurs, c’est-à-dire des abeilles pour la plupart. Mais les pratiques de production et les paysages agricoles qui en résultent ont évolué considérablement ces dernières années de sorte que maintenant les pollinisateurs sont souvent trop rares pour pouvoir polliniser les cultures de façon fiable et efficace.

Nos résultats apportent un vibrant rappel sur le rôle essentiel que jouent les pollinisateurs dans notre vie quotidienne, en particulier au niveau de notre alimentation puisque leur activité pollinisatrice nous permet d’avoir de nombreuses denrées essentielles mais aussi agréables comme le café et le chocolat, les huiles végétales et les fruits à coques, et la plupart des fruits et légumes”

Aux USA, sur les 2,4 millions de ruches, ce sont 1,5 million qui sont habituellement louées pour service de pollinisation. La situation est tellement catastrophique qu’en 3 années, le coût d’une location de ruche a presque triplé pour arriver à 135 dollars.

En 2007, dans l’urgence, les USA ont fait appel à l’Australie pour des importations massives de colonies d’abeilles. La compétition faisait rage en avril aux USA entre les vergers de pomme 4 des états de New York et de Pennsylvanie et les producteurs de myrtilles dans l’état du Maine.

...

 

Repost 0
19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 07:29

Avec ma classe des cours du soir en herboristerie, nous avons été visiter le rucher-école de Charleroi, le 7 mai 2007.Voici le compte-rendu, basé sur mon carnet de notes.--coleransart2.jpg

Le même jour, nous avons été visiter l'entreprise Prânarom, dont le compte-rendu viendra plus tard.

Nous avons été reçus par Mr. HAELTERMAN. Il nous a expliqué quels étaient les produits de la ruche et comment les abeilles les récoltent, les transforment ou les produisent.

D’abord un petit mot sur ce rucher-école qui date de 1890.

L'INSTITUT APICOLE DE CHARLEROI et son rucher école organisent deux cycles de cours :
Un cycle de " Cours de base" pour "débutants en apiculture", débouchant sur un diplôme de capacité en apiculture.
Ce cycle est constitué de 70 modules de 2h00 , répartis sur 2 années scolaires; et un cycle de cours pour " Conseillers Apicoles " , cycle de 40 modules de 2hoo répartis sur 2 années scolaires.

L'Institut apicole de Charleroi est situé à RANSART - rue Appaumée 69, dans le magnifique " Complexe de l'Environnement" .

Ses buts :

- enseigner l’apiculture à des novices. Leur apprendre aussi que, pour des raisons de bon voisinage, 1 à 3 ruches c’est suffisant. Qu’au-delà, il y a des inconvénients, pour les voisins et les pour les abeilles.

- Par l’accueil de groupes, de jeunes, … faire prendre conscience que les abeilles méritent le respect, et par là, toute la nature.

- Sauvegarder l’abeille indigène de la région (à contrario de la sélection d’abeilles « productives » réalisée par les éleveurs-producteurs). Par exemple, l’abeille ‘tueuse’, un croisement entre une abeille d’Afrique et une abeille sud-américaine, est très productive mais est également très agressive. Il est assez difficile de conserver la race autochtone car l’accouplement a lieu en vol, en l’air, avec une dizaine de faux-bourdons différents. Pour ‘surveiller’ la fécondation et être certain que la reine soit fécondée par un faux-bourdon de sa race, il y a l’insémination instrumentale.--coleransart7.jpg

L’abeille est un insecte social protégé par la législation.

Ce dont l’abeille a besoin pour vivre et nourrir le couvain :

- de l’eau

- du nectar

- du pollen

Le nectar :

À partir du nectar, elle produit le miel.abeille.jpg

Elle va chercher le nectar sur les fleurs, ou alors le miellat qui exsude des feuilles. Elle s’en nourrit, en récolte et, en même temps, pollinise les fleurs visitées.abeille-nectar1.jpg C’est elle, à 85%, qui pérennise les plantes entomogames (= plantes dont la pollinisation est assurée par des insectes ; les plantes anémogames voient leur pollinisation assurée par les airs et le vent), les autres types d’insectes se partageant les 15% des autres plantes entomogames. Le nectar, produit ressemblant à de l’eau sucrée, est produit par les glandes nectarifères à certains moments de l’année, dans la corolle de la fleur. Il est donc important que l’apiculteur sache ‘conduire’ sa ruche afin que le ‘bataillon’ des abeilles soit prêt au bon moment dans la saison. En passant de fleur en fleur, elle va remplir son jabot, gros comme une tête d’épingle. Par temps sec, les fleurs produisent peu de nectar. Le nectar contient 85% d’eau. S’il fermente, cela donne de l’hydromel. Arrivée à sa ruche, elle le régurgite et une autre abeille l’absorbe dans son jabot, puis une autre à son tour, etc. C’est la trophallaxie. abeille-nectar.jpgChacune y ajoutant des substances enzymatiques (produites par leurs glandes). Pour éviter la fermentation, il faut enlever une partie de l’eau contenue dans le nectar. Pour ce faire, il est déposé au sommet d’une alvéole et va s’y étaler alors que les abeilles ventilent la ruche grâce à leurs ailes. Voilà comment cela devient du miel. Arrivé à 16-18% d’humidité, cela ne fermentera plus. Pour éviter la réhydratation du miel obtenu, les abeilles ferment alors l’alvéole avec un opercule de cire. Dès 20-21% d’humidité, cela pourrait fermenter et ne se conserverait pas aussi bien. Lorsque la majorité d’un cadre est operculé, l’apiculteur sait que ce qu’il récoltera se conservera. Il retire les opercules et passe le cadre à le centrifugeuse. Il filtre 3x puis met le miel dans un maturateur (où il cristallise) et puis en pots. Tout miel cristallise et devient dur, même du miel d’acacia, mais plus lentement (4 ans) car il contient plus de lévulose que de glucose (contrairement au miel de colza, qui cristallise en 5 jours). Pour que le miel soit crémeux, tartinable, il y a deux solutions :

- le chauffer : mais au-dessus de 40°C le miel perdra ses qualités thérapeutiques. À moins de 40°C, cela prend énormément de temps. (devinez ce qu’en pensent les industriels…)

- Ou alors il faut qu’il cristallise avec les cristaux les plus petits possibles. Pour cela, soit on le bat (tourner dedans 4 ou 5x/jour durant 5 minutes, cela casse les gros cristaux en cristaux de +en+ fins), soit on ajoute 1/10ième de miel finement cristallisé de la récolte de l’année passée et alors le tout cristallise finement.miel.jpg

Le pollen :

En allant chercher le nectar, elle se frotte contre les étamines. La pilosité de l’abeille fait qu’elle se retrouver couverte de pollen. Pendant qu’elle butine le nectar avec 2 de ses pattes, elle utilise ses autres pattes pour se nettoyer et récolter ce pollen qui la recouvre. Elle en fait 2 pelotes qu’elle arrime à ses pattes arrières (=corbeilles à pollen). abeillePollen1.gifEt ce pollen va pouvoir, grâce à elle, se retrouver en contact avec une autre plante pour effectuer la fécondation croisée. Elle rentre à la ruche quand elle est assez chargée. Il est stocké dans des alvéoles, lui aussi. abeillepollen.jpgPour le récolter, l’apiculteur installe une grille à pollen à l’entrée de la ruche : ses mailles ayant la même taille que les abeilles, les pelotes de pollen y sont décrochées et tombent dans un petit bac à pollen. Le pollen frais, quant à lui, est récolté directement des alvéoles et directement congelé. Dans le miel, on retrouve également du pollen. C’est en regardant ce pollen au microscope que l’on peut dire s’il s’agit d’un pollen de châtaigner, de pin, de lavande, … en fonction de la quantité de pollen de cet arbre retrouvée dans l’ensemble des pollens contenus dans le miel observé.

La gelée royale :

c’est essentiellement la nourriture de la reine. Elle est produite par les glandes des jeunes abeilles ouvrières qui ont entre 8 et 15 jours d’âge. Le reine ne reçoit que de la gelée royale. Un œuf met 3 jours à devenir une larve. Une larve met 6 jours à devenir une nymphe. La larve est nourrie de gelée royale durant ses 3 premiers jours et ensuite, si elle ne reçoit plus de gelée royale mais de la bouillie larvaire (mélange de miel, de pollen et d’eau), elle deviendra une ouvrière ; si elle reçoit encore de la gelée royale, elle deviendra une reine. La reine pond entre 1200 et 15000 œufs par jour et beaucoup moins en hiver. La gelée royale est un produit rare et cher. Une ruche produira 15kg de miel au grand maximum, et quelques grammes de gelée royale seulement. On récolte la gelée royale lorsqu’une colonie veut essaimer. Pour cela il faut donc orpheliner la colonie et placer de jeunes larves dans un cadre dans une ruche orpheline. production-de-gelee-royale18.jpgLes ouvrières vont nourrir ces larves avec de la gelée royale que l’on va récupérer.

La cire :

Ce n’est qu’à un certain stade de leur vie que les abeilles ont les glandes qui leur permettent de produire de la cire (glandes cirières).

Les abeilles de 0 à 2 jours : nettoient la ruche, de 2 à 6 jours : elles nourrissent le couvain avec la bouillie larvaire, de 6 à 10 jours : elles produisent la gelée royale, de 10 à 18 jours : elles produisent la cire, de 18 à 21 jours : elles sont gardiennes de la ruche, ensuite seulement elles vont sortir de la ruche et aller butiner, jusqu’à l’âge de leur mort, vers 45 jours.Cire-abeille.jpg

Cette production leur demande beaucoup d’énergie : il leur faut 10 kg de miel pour produire 1 kg de cire. La forme des alvéoles : hexagonales et en V pour que le miel ne goutte pas. La cire est blanche quand elle est jeune, puis elle devient jaunâtre, et ensuite noirâtre.abeillecire.jpg

La cire fond à 63°C, on la fait donc chauffer au bain-marie. Pour la purifier de ses impuretés, on la fait fondre dans de l’eau avec quelques gouttes de savon liquide. Les impuretés seront piégées dans la phase aqueuse, par le savon, et la cire en refroidissant sera épurée. On fabrique des plaques de cire gaufrée que l’on insère dans les cadres que l’on met dans la ruche. Ces plaques sont pré-alvéolées et les abeilles partent de cette ébauche pour fabriquer leurs alvéoles. Partant de cette cire, elles doivent en produire moins, ce qui les fatigue moins et laisse plus de miel à l’apiculteur.

En plaçant ces plaques, il faut que les alvéoles hexagonales soient placées avec la pointe vers le haut et non avec le plat sur le haut . Carc’est comme cela que les abeilles font.

La propolis :

c’est une substance visqueuse que l’abeille récolte sur les bourgeons (le peuplier en produit beaucoup). La propolis est récoltée dans les corbeilles de l’abeille et d’autres abeilles l’en débarrassent à son arrivée à la ruche.

propolis-abeille.jpg
La propolis a des propriétés antibiotiques. Les abeilles l’utilisent pour isoler la ruche de l’humidité et du vent, ça forme une fine pellicule hermétique (comme une sorte de ‘goudron’). Si un mulot entre dans la ruche, il est piqué et tué mais ensuite, comme il est trop lourd pour que son cadavre soit sorti de la ruche, les abeilles l’embaument avec de la propolis. Pour la récolter, l’apiculteur peut placer une grille avec de très petits trous au-dessus de la ruche. Pour enrayer cette entrée d’air et d’humidité, les abeilles vont combler les trous avec de la propolis (en une semaine seulement s’il y a des peupliers aux alentours). L’apiculteur purifie la propolis avec de l’éthanol et utilise cette solution pour protéger les parois internes de ses ruches, ses outils en bois, ses cadres, … (usage non-alimentaire)

Le venin :

l’abeille ne pique que lorsqu’elle est agressée, ou qu’elle se sent agressée. Une abeille porte la carte d’identité olfactive de sa ruche au travers de ses phéromones, elle ne devrait donc jamais se tromper de ruche (elle se ferait tuer). De même, des animaux qui entreraient, ou quelqu’un qui les dérangerait, serait piqué. Le venin contient un acide et une base, ce qui donne la sensation de brûlure, mais la piqûre n’est pas grave (sauf pour les personnes allergiques). Quand l’abeille pique dans la peau ou dans du caoutchouc, comme son dard a la forme d’un harpon, elle ne sait pas le retirer. Venin.jpgElle est obligée de s’en défaire. Mais, en même temps, elle perdra ses glandes à venin et ses intestins car ils sont rattachés au dard. Elle va donc mourir rapidement. Le venin est utilisé par certains médecins contre les rhumatismes, les polyarthrites évolutives, … (stoppe l’évolution), sous forme de piqûres directement, ou alors sous forme lyophilisé.

VeninAbeille.jpg

VeninAbeille1.jpg

Que faire pour éviter d’être piqué par une abeille ? Tout d’abord ne pas avoir peur (la peur a une odeur qui peut rendre l’abeille agressive), rester calme et éviter les grands gestes (elle se sentirait agressée et peut devenir agressive).

Quand on est piqué, que faire ? Retirer le dard en l’éjectant sans pincer les sacs à venins (glandes) qui y sont attachés, sinon on s’injecte soi-même le venin qui y est encore. Placer du vinaigre, ou de l’argile, ou de l’arnica sur la piqûre. Ou alors, petit truc personnel de Mr HAELTERMAN : prendre 3 plantes différentes et les frotter sur la piqûre.

Les abeilles ont besoin de nourriture et d’énergie pour passer l’hiver et hiverner. L’hiver, elles le passent en boule. Il fait 7°C en périphérie et 35°C au centre de la sphère. Au centre, la reine continue à pondre un peu, car ce sont les jeunes abeilles qui produisent la gelée royale. Les abeilles de la périphérie allant chercher le miel dans les alvéoles pour réchauffer toutes les autres. À la récolte du miel (souvent en juillet), l’apiculteur donne donc l’équivalent du miel : de l’eau sucrée, en même quantité que ce qu’il a prélevé, pour répondre à leurs besoins. Ce sirop sucré à saturation contient 600gr de sucre pour 1 litre d’eau. D’octobre à mars, la durée de vie des abeilles augmente. Dès que la température extérieure est supérieure à 7°C, les nettoyeuses sortent les cadavres de celles qui sont mortes.

Les faux-bourdons sont des oeufs non-fécondés et ils ne reçoivent pas la même nourriture que la reine, ni que les ouvrières. Leur rôle est la fécondation de la reine (et la ventilation de la ruche).faux-bourdon.gif

Une reine vit 4-5 ans. Elle essaime lorsque l’esprit de la ruche décrète qu’elle ne produit plus assez. Les jeunes reines sont les plus productives.Reine.jpg


Je mettrai plus tard un article avec les propriétés des produits de la ruche... ;-)

Repost 0
Published by Gayanée - dans Cosméto-maison
commenter cet article
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 07:15

Tout ce qu'on trouve sur le Net, tout de même... C'est sur le site de Christiane que j'ai trouvé ces réparties si drôles!


"Avec quelle main tu dessines à l'école ?"
"Avec ma mienne".
(Clara 3 ans)


"Dis, papa, quel travail il faisait Joseph ?"
"Il était charpentier".
"Et Marie, elle travaillait ?"
"Non, elle s'occupait du petit Jésus".
"Alors, pourquoi le petit Jésus, il était à la crèche ?"


Alors que je lisais un livre, Aurélien me demande :
"Tatie, tu fais quoi ?"
"Je lis"
"Oui mais je t'entends pas"
"C'est parce que je lis dans ma tête"
Aurélien s'approche alors de moi et colle son oreille à ma tête.
Intriguée, je lui demande :
"Mais qu'est-ce que tu fais ?"
"Ben, je t'écoute!"
(Aurélien 5 ans)


Un jour, la petite fille que je garde dit à son petit frère :
"Hier, c'est le passé ; demain, c'est le futur et aujourd'hui, c'est un
cadeau : c'est pour ça qu'on l'appelle présent".
(Andréanne 6 ans)


Lorsque j'ai demandé à mes élèves ce que signifiait un
gland, j'étais loin d'imaginer la réponse que Johann me ferait :
"Un gland, c'est quelqu'un qui ne peut pas avancer quand il est dans sa
voiture".
(Yohan 7 ans)


Maman : "Manon, si tu n'écoutes pas, je vais demander
à Saint Nicolas de t'apporter de nouvelles oreilles à la place des jouets".
Manon : "Demande-lui alors directement des oreilles avec des boucles
d'oreilles".
(Manon 4 ans)


"Cédric, si tu me dis encore une fois "pourquoi", je me fâche. "

"Pourquoi maman ?"
(Cédric 2 ans)


"Juliette, viens m'aider à changer ton petit frère".
"Pourquoi, il est déjà usé ?"
(Juliette 3 ans)

Quand Margaux a su nager, je lui dis :
"C'est formidable, nous allons enfin pouvoir aller à la piscine",
elle me répondit aussitôt :
"Maman, je sais nager, mais je ne sais pas conduire !"
(Margaux 5 ans)


Maman : "Quel est le pays où on a inventé les pizzas ?"
Sacha : "La Panzani !"
(Sacha 5 ans)


La grand'mère vient de mourir et tout le monde est triste. Claire va voir
son grand-père avec un grand sourire et lui dit :
"T'as tellement de chance toi ! T'es si vieux que tu vas mourir
bientôt et tu seras le premier à la voir".
(Claire 5 ans)


Maman, une échograFILLE, c'est pour une fille et une échoGARCON, c'est pour
un garcon ?
(Maelyss 3 ans)


"Où j'étais quand j'étais pas né ?" demande Paul à sa maman
"Tu étais dans mon ventre"
"Et où j'étais avant d'être dans ton ventre ?"
"Eh bien tu étais dans ma tête "
"Et tu pouvais réfléchir quand même ?"
(Paul 4 ans)


"S'il te plaît, maman, je voudrais une petite soeur".
"Mais, chérie, papa ne veut pas maintenant".
"On n'a qu'à lui faire la surprise..."
(Oriane 6 ans)


Quand j'explique à Adam que les vaches donnent le lait
et la viande, il demande : "Et les frites aussi ?"
(Adam 3 ans)


Guillaume dit à son Papa : "Papa, quand je vais être grand, je veux
te ressembler, mais avec des muscles".
(Guillaume 3 ans)


Elle voulait s'acheter un sac à main, je lui ai dit qu'elle n'aurait plus de
sous.
Réponse de Ludivine : "C'est pas grave, j'ai encore des dents !"
(faisant référence à la petite Souris ...)
(Ludivine 6 ans)


"Va te laver les dents, elles sont sales".
"Mais je ne mange que des choses propres !"
(Jérémy 3 ans)
bigsmall.jpg

Repost 0
Published by Gayanée - dans Péri-natalité
commenter cet article
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 07:04

Je relaie cet article de Raffa : ALERTE AU SUCRE

Une mise en abîme sur les liens entre la lutte anti-esclavagiste et le combat mené par les nutritionnistes contre les industriels du sucre. Mêlant entretiens, reconstitutions et documents d'archive, ce documentaire polémique explore les rouages du pouvoir des multinationales et tente de trouver des explications à ce qui pourrait bien être la plus grande catastrophe sanitaire du XXIème siècle : l'épidémie d'obésité.

Ce documentaire s'intéresse à la cible favorite des annonceurs de l'industrie agroalimentaire : les enfants et les jeunes. Grâce à la persévérance et à l'esprit critique de certains, les distributeurs de soda ne sont plus les bienvenus dans les lycées, et les publicités pour des sucreries en milieu scolaire sont étroitement surveillées. Cependant, il reste encore beaucoup à faire. Lors des conférences internationales de l'OMS pour la lutte contre l'obésité, les bonnes intentions ne résistent pas au poids politico-économique des lobbies du sucre.

Fort de ces constatations inquiétantes, le reportage de Brian Mckay ose soulever des questions délicates : l'industrie du sucre doit-elle être traitée comme celle du tabac, avec avertissements obligatoires apposés sur les produits et procès retentissants ? Le monde doit-il, à nouveau, se libérer de cette forme de servitude qu'est la dépendance au sucre ?

__________________________________________________________________

 

Extraits de : LE SUCRE, DROGUE DOUCE ? - par Laure POULIQUEN

Des chiffres
En 1840, chaque Français consommait en moyenne 2,4 kg de sucre /an,
En 1974, cette quantité était de 40 kg /an,
En Angleterre, elle était de 2 kg de sucre / an en 1700,
De 8 kg / an en 1800,
De 38 kg / an en 1900,
De 54 kg / an en 1970 (il y a 30 ans déjà)
De toute évidence, ces chiffres sont édifiants...

Les travaux remarquables du Docteur Béguin à La Chaux-de-Fonds, en Suisse, ont montré que des enfants auxquels on supprime le sucre blanc pour leur donner à la place du sucre de canne complet présentaient moins de caries que des enfants nourris au sucre blanc.

D'autres travaux ont montré la diminution de l'agressivité et des rixes dans les prisons où l'on avait supprimé le sucre blanc. Avec des sucres complets et naturels, vous verrez disparaître les moments d'excitation qui suivent la prise de sucre raffiné et les coups de pompe qui surviennent presque immanquablement une à deux heures après. Vous disposerez d'une énergie constante et sans à-coups. Vous rejoindrez alors les rangs de ces consommateurs avisés qui ne laissent plus les industries alimentaires, au nom du profit économique, ruiner leur santé.

Les sucres cachés

La plus grande partie du sucre que nous consommons se présente sous une forme vicieuse. Le sucre blanc et raffiné est caché dans les desserts, pâtisseries, biscuits, glaces, boissons mais aussi dans les desserts lactés, les conserves, les plats préparés, etc...

Le saccharose fait partie des substances à calories vides, riches en calories, mais pauvres et même dénuées complètement de vitamines, minéraux et oligo-éléments. Le saccharose consomme des minéraux de l'organisme pour son métabolisme, sans en apporter, d'où son effet déminéralisant. La première prévention de l'ostéoporose et de la carie dentaire est la suppression pure et simple du sucre blanc raffiné, tant visible que caché.

D'autres sucres sont utilisés dans l'industrie alimentaire :
Le maltose et le lactose, Le lévulose ou fructose, Le mannose et le xylose, Les dextrines, Le malt d'orge, Les sirops de blé, de maïs, Les faux sucres, « Aspartam » (encore plus toxiques que le sucre raffiné), Le sorbitol, Le Xylitol (dans les chewing-gums)

Le rôle immunodépresseur du Sucre

Le sucre provoque notamment des désordres hormonaux, voire l'épuisement des glandes, y compris les surrénales et la thyroïde. Il diminue également l'efficacité des globules blancs et le système immunitaire en général. On peu dire qu'il est, à terme, IMMUNODEPRESSEUR. Chez certains sujets, on peut même parler d'une intolérance, voire d'une allergie.

Une véritable dépendance

Consommer du sucre donne souvent une sensation d'euphorie, sensation bien agréable du manque comblé. On retrouve là la notion bien connue de dépendance. Combler mon manque devient ma principale préoccupation. Nous comblons le vide de notre existence en mangeant des biscuits, des bonbons, du chocolat, etc.

Nous ne savons pas si c'est le « sucrisme » qui entraîne une dépendance ou un état de dépendance qui entraîne une « sucromanie », laquelle est susceptible de se déplacer vers d'autres dépendances (tabacomanie, toxicomanies, alcoolomanie, etc.) Cette dépendance pouvant être psychologique mais aussi physique.

Conclusion

Les maladies et les troubles de la santé liés à la consommation de sucre sont malheureusement en constante augmentation :
Diabète, hypoglycémie, troubles hormonaux, troubles de l'immunité, polytoxicomanie, troubles mentaux, consommation de médicaments psychotropes, ostéoporose, déminéralisation, obésité, cholestérol, athérosclérose.

Cette liste n'est pas exhaustive, elle reprend les principales pathologies liées bien souvent avec la consommation de ce produit.

Les peuples qui consomment le plus de sucre (Etats-Unis, Canada, Angleterre, etc...) sont aussi ceux le plus atteints par les maladies précitées.

Ne conviendrait-il pas alors de rajouter le SUCRE BLANC à la liste des drogues de toutes sortes, tabac, alcool, cocaïne, héroïne, morphine, médicaments... Certainement oui... !!!!!!!!!!!

____________________________________________________________________

Le côté poison du sucre

Dire que le sucre est mauvais pour la santé est facile mais inutile, car tout est potentiellement dangereux pour la santé. Il est pourtant facile en quelques exemples d'illustrer les dangers à relativement court terme.

1. Obésité

C'est un problème à plus d'un titre. L'obésité cache souvent d'autres problèmes de santé et c'est l'enfant qui est le plus vulnérable. La publicité et les mauvaises habitudes ont fait que les sucreries et les desserts sont par habitude un moyen de récompenser l'enfant. Devenant adulte l'enfant se récompense en mangeant du sucre. Quoi de plus simple que de donner à un enfant qui se plaint un dessert, un bonbon, un gateau ? Pour peu que l'enfant soit sensible au sucre et rentre facilement en état d'hypoglycémie, l'obésité devient vite un problème.

On lui sert alors des plats allégés, on lui retire le gras de la viande, mais il boit du coca, mange des crèmes caramel, des chocos pour le gouter et des yahourts sucrés.

Selon Danièle Starenkyj "neuf obèses sur dix, dans le monde, sont hypoglycémiques." (Le mal du sucre). Et cela ne suffit pas à tirer la sonnette d'alarme...


2. Diabète

La consommation de sucre n'est pas la seule cause au diabète mais elle est un facteur important, notamment pour certain type de diabètes.

Il y a 9 779 morts par an dûs au diabète, et 26 732 morts dont le diabète est une cause associée. En France.

Qui à déjà entendula classe politique parler de diabète ? Savez vous que la courbe des décès dus au diabète suit la courbe de consommation de sucre par an et par habitant ? (Voir ce site pour plus de détails : LA SERIE NOIRE DU SUCRE BLANC).

C'est osé, mais ne pourrait-on dire que le diabète est un peu le cancer du fûmeur ou la cirhose de l'alcoolique ? Tout le monde ne le contracte pas, mais cette maladie mortelle est l'une des pires qui existe. Alors que la vente de tabac et d'alcool est fortement réglementée et taxée, celle des produits sucrés n'est absolument pas régulée et les enfants continuent à être les premières cibles de ce marché. Le sucre en tant que matière première est même détaxé !

3. Maladie chronique


La consommation de sucre (presque exclusivement raffiné dans la nourriture que nous consommons) entraine des carences en nutriments essentiels : vitamines, sels mineraux, fibres. L'organisme, notamment des plus faibles, se trouve plus vulnérable aux infections et aux maladies du type des angines, rhumes etc.

Par ailleurs, le sucre crée une acidité importante dans l'estomac et les remontées acides irritent les paroies de la gorge et de l'appareil digestif en général. Ces deux effets conjugués peuvent par exemple provoquer des angines à répétition.

On a d'ailleurs noté une forte augmentation des cancers du diaphragme depuis que les premiers sodas ont été mis sur le marché.

Plus d'infos sur ce site : Naturosante.com, conseils sur le sucre. Extrait : "La tendance catarrhale, fréquente chez de nombreux enfants et adultes, s'en trouve accentuée. Rhumes, bronchites, troubles pulmonaires, inflammations digestives, développement de maladies microbiennes (y compris les méningites) etc. doivent beaucoup aux sucres apparents et cachés dans de nombreuses conserves en boîte (charcuteries, viandes en général, légumes, etc.) et boissons (jus de fruits plus ou moins chimiques et autres boissons excitantes et déminéralisantes, destructrices du système nerveux)."

4. Effets sur le mental

Le consommateur régulier de sucre sait quels effets cela lui procure. Quand, pour faire passer une fringale à 16h, on mange un aliment sucré, on sent tout de suite un bien être : c'est bon ! On se sent mieux. Et puis d'un coup on a une énergie nouvelle, c'est le coup de fouet. A l'inverse, après un repas bien chargé et bien arrosé, avec consommation de pain et de dessert, on ressent un gros coup de barre : on est apathique. Le sucre est l'aliment de notre cerveau. Faire varier le taux de sucre dans notre sang fait donc invariablement varier notre façon de comprendre et d'agir sur le monde. Notre moral est donc directement dépendant du taux de sucre présent dans notre sang.

L'hypoglécimie peut rendre anxieux, grognon, mais peut également créer bien d'autres troubles de la personnalité. Combien de disputes familliales causées par le manque de sucre ? Ah l'inverse, une surdose de sucre peut rendre euphorique, agité, nerveux.

Combien de parents se plaignent que leurs enfants soient agités, difficiles ? Essayez d'arrêter de les gaver de sucreries et de céréales raffinées pendant plusieurs semaines, et vous verrez peut-être une différence. Une étude menée par le professeur américain A. G. Schauss dans les années 70 "explore les conséquences de l'hypoglycémie sur le comportement et établit des relations incontournables avec les jeunes délinquants chroniques" (Le mal du sucre Danièle Starenkyj).

__________________________________________________________________

Comme je le disais à MimiBoumm :

"Comme toi, MimiBoumm, je suis allergique (acariens = poussières de maison; graminées; poils d'animaux = surtout les chevaux), mais aussi asthmatique!
Bref. Le rhume des foins, je connais. Toujours avec mon paquet de mouchoirs, parée à la rhinite allergique! Mais depuis un an et demi : c'est quasi fini!
L'an passé a été très-très allergène car les pollens des arbres de début de saison se sont superposés aux pollens des arbres plus tardifs, à cause de la météo. Et pourtant : je n'ai pas eu de rhinite allergique!! Et cette année, je n'en ai pas encore eu non plus!

Je mets cela sur le compte de l'arrêt du sucre. En effet, je ne mange quasi plus de sucre. Très peu de miel dans mes thés/tisanes. Et je sais que cela joue sur le "terrain". Une autre chose aussi : je prends assez peu de lait. Et je pense que ça joue aussi un rôle. Car on sait que les produits laitiers favorisent les états inflammatoires (et l'a rhinite est une inflammation, comme tout ce qui est en -ite).

L'aspect "psy" des allergies n'est pas négligeable, et le fait que "travaill" cet aspect-là aussi, est peut-être un facteur supplémentaire qui fait que j'ai moins d'allergies? Je ne sais pas mais je suppose que oui.

Donc : plus besoin d'anti-histaminique pour moi! Fini ces médicaments-là! Fini aussi l'état de somnolence qui les accompagnait souvent."

Voilà ma petite expérience à moi... Mais en petite quantité, les sucreries, ça fait tout de même du bien au moral! ;-)

Repost 0
Published by Gayanée - dans Mes gourmandises
commenter cet article
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 04:30

bon-anniversaire.jpg

C'est l'anniversaire de MàLe, mon p'tit chéri, aujourd'hui!

Il attrape le même âge que moi, rien à faire, c'est chaque année pareil!

Comme il est lève-tôt, et que c'est le matin qu'il profite de quelques instants libres pour "surfer" sur le Net, et qu'il y'a une heure de décalage entre la Belgique et l'Europe de l'Est, je mets cet article en ligne assez tôt, au cas où il tomberait ici, avant de me rejoindre demain soir pour 3 jours et demi...

______________________________________________________________

Faut que je dorme!! Son annif c'était le 14 mai et pas le 15!!!! :-(

Allé, hop! au dodo!!

Ce qui est exact, par contre, c'est qu'il revient le 17! ;-)
________________________________________________________________________________

Erratum : il revient LE 16!!! (faut que je dorme plus, c'est pas croyable!!)

Repost 0
14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 07:13

Ce 12 mai, je suis allée participer à la journée découverte de l'asbl Microclimat dans le très beau cadre de l'abbaye de Floreffe.

Cette asbl organise une semaine de vacances en juillet, où les participants animent (s'ils le veulent) des demi-journées d'activités pour les autres participants. Cela crée une atmosphère de partage, très dynamique.

Avant de m'engager à une semaine entière, j'avais envie de participer à cette journée de découverte pour me faire une idée.

Microclimat est né en 1998 d'une idée unique et originale, qui consiste à susciter un partage de talents, de compétences et de passions, et ce, dans la gratuité, le respect, par plaisir et pour le plaisir. 

 

Il en résulte un éveil à de multiples disciplines et la création d'un "Microclimat" épanouissant et chaleureux, permettant des relations plus authentiques. En somme, un monde différent pendant quelques jours...

 

Un état d'esprit unique et particulier.

 

Nous sommes avant tout des bénévoles !

Nous ne poursuivons aucun but commercial. Mieux, l'équipe organisatrice paie son séjour comme tout le monde! Nous n'offrons pas le confort d'un hôtel 3 étoiles, ni des animations formule club. Le logement ainsi que les repas sont d'un bon niveau.

 

Microclimat ne se réclame d'aucun dogme, n'appartient à aucune obédience ou religion, n'est pas un lieu de prise en charge sociale ou thérapeutique mais bien un lieu de vacances et d'épanouissement personnel.

 

Journée découverte et autres activités ( 12/05/2007)

 

Cette journée permettra de revoir les anciens Climatiens, mais surtout de faire découvrir Microclimat à ceux qui nous connaissent pas encore.
Ils pourront avoir un aperçu du genre d'activités proposées durant les vacances d'été et de profiter de ce "Microclimat" convivial spécifique à notre association. Ils découvriront également le merveilleux site de l'abbaye de Floreffe où se déroulent les vacances.

 

PROGRAMME :

 

Un florilège d'activités dans différents domaines : Danse, Musique, Créativité, Bien-être, Mieux-être, Développemen personnel, Divertissement ...: Accueil dès 9h45. Activités à partir de 10h30.

 

"TRANSE EN DANSE" avec Corinne Tondeur, " BIODANSE" avec Anne Gillard", "SI ON CHANTAIT?" avec Frédéric Schollaert,  MODELAGE TERRE" avec Luc Fauville, "SHIATSU" avec Michel Lambert, " Gi GONG" avec Jean-Marc Despontin, " COMMENT MAIGRIR INTELLIGEMENT?" avec Elianne Guyaux, " SENS DE LA VIE ET MALADIES" avec Cécile Meis, " LA MAGIE DE L'ECOUTE" avec Régine Van Coillie de l'EPE," QU'EST-CE QUE LA REALITE ?" avec Frédéric Schollaert," BIOVOIX" avec Roberto Lirafeldo, "EFT" guérison émotionelle et énergétique du stress.. avec Roberto Lirafeldo,

 

" CONCERT DE PERCUSSIONS AFRICAINES" En apéritif vers 19h30 par le groupe "BILAKOROS"

 

" JEUX..." Avec Bernard Poncé, " CONTES BIZARRES" avec Bob Boutique... Conviavilité et autres surprises...

 

On demande à tous les participants d'apporter un plat pour 2 personnes que nous partagerons ensemble durant les repas du midi et du soir. Pour les boissons, un bar est prévu sur place à des prix très démocratiques...

 

Prix de la journée: 10 € ou 5 € par personne pour les nouveaux ou si vous venez accompagné(e) d'amis qui ne connaissent pas encore Microclimat. Le paiement se fait sur place. L'inscription d'avance n'est pas obligatoire.

_____________________________________________________________________________________

Petit compte-rendu :

Très belle journée, samedi à Floreffe, malgré le temps bof-bof... Des rencontres, des gens formidables, tout le monde se retrouvait autour du large thème du dévloppement personnel, il y avait pas mal d'activités, il fallait choisir ce qu'on voulait faire le matin, l'après-midi, la soirée... De 10h à 23h, un beau programme!
J'ai choisi :
- danse ta joie au matin, l'acitivté était improvisée car un animateur était absent, mais l'animatrice nous a fait une belle animation et à la fin tout le monde dansait sa joie!
- biovoix et EFT après-midi, l'animateur nous a expliqué quels étaient les objectifs de ces 2 méthodes de dév.Perso. puis nous en a montré une application. L'eft, c'est se tapoter sur des points de réflexologie (méridiens chinois) en disant des phrases tout haut pour "travailler" sur un problème particulier (ça a l'air ridicule, mais au vu des résultats pq pas.), et biovoix c'est plus un travail global sur les émotions, les énergies, le physique. A la fin, on a tous chanté ensemble, yeux fermés, il y avait une émotion incoryable, j'en avais les larmes aux yeux! Un moment de tendresse partagé par les voix de chacun, superbe!
- jonglage au goûter, C'était un peu la récré, quoi!
- l'écoute après-goûter, ou, comment, en écoutant l'autre, le faire cheminer dans sa propre réflexion, c'était très intéressant.
- conte en soirée (et Karaoké pour finir en beauté)
Comme quoi, y'avait vraiment de tout.
J'ai adoré toutes ces découvertes! Les animateurs étaient tous des gens de métier, alors la qualité était au rendez-vous.
à 5€ la journée, c'était terrible! Chacun amenait de quoi manger, j'ai fait une quiche qui a dû être bonne puisqu'il n'en restait rien au moment où je suis arrivée au buffet! C'était sympa, y'avait de tous les âges mais peu de jeunes (comme moi).

Il y avait une dame, la cinquantaine bien sonnée, que j'écoutais parler avec 2 autres dames, car elle parlait d'accouchements... elle est sage-femme. Puis, elle se met à parler avec moi (tt le monde avait un badge avec son prénom, ça facilitait la parole), me demande ce que je fais, je dis ce que je fais, que ça ne me passionne pas... et elle me dit : quand tu fais le choix de changer pour ce qui est bon pour toi, que tu en fais la demande, l'univers tout entier conspire à ce que les choses se mettent en place, si c'est bon pour toi"...
Quel hasard, hein! S'il me fallait un coup de pouce, maintenant c'est fait!

Repost 0
13 mai 2007 7 13 /05 /mai /2007 14:21

C'est la fête des mères, ici en Belgique... alors j'ai bien sûr souhaité "Bonne fête" à ma petite Maman chérie!

Et je souhaite aussi BONNE FêTE à TOUTES LES MAMANS!!! (Les Belges et toutes les autres!)

rose2.jpg

Repost 0
11 mai 2007 5 11 /05 /mai /2007 23:26

J'ai entendu cette chanson-ci ce matin : "Né en 17 à Leindestad", de Frederiks, Goldman et Jones...

Hé bien, les paroles m'ont touchées, comme si c'était la toute première fois que je l'entendais!

Voici les paroles :

Et si j'étais né en 17 à Leidenstadt
Sur les ruines d'un champ de bataille
Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens
Si j'avais été allemand ?

Bercé d'humiliation, de haine et d'ignorance
Nourri de rêves de revanche
Aurais-je été de ces improbables consciences
Larmes au milieu d'un torrent

Si j'avais grandi dans les docklands de Belfast
Soldat d'une foi, d'une caste
Aurais-je eu la force envers et contre les miens
De trahir: tendre une main

Si j'étais née blanche et riche à Johannesburg
Entre le pouvoir et la peur
Aurais-je entendu ces cris portés par le vent
Rien ne sera comme avant

On saura jamais c'qu'on a vraiment dans nos ventres
Caché derrière nos apparences
L'âme d'un brave ou d'un complice ou d'un bourreau?
Ou le pire ou plus beau ?
Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons d'un troupeau
S'il fallait plus que des mots ?

Et qu'on nous épargne à toi et moi si possible très longtemps
D'avoir à choisir un camp

 

Repost 0
Published by Gayanée - dans Musika
commenter cet article