Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

^^ ...inspiring!


« Le bonheur est une petite chose que l’on grignote, assis par terre au soleil. » - Jean Giraudoux

« Voir. Entendre. Aimer . La vie est un cadeau dont je défais les ficelles chaque matin au réveil.» - Ch . Bobin

« Avance sur ta route, car elle n'existe que par ta marche » - Saint-Augustin

« Toute Âme qui s’élève élève le Monde. » - Gandhi

« L'art d'être disciple :  permettez à chaque situation de votre vie de devenir un enseignement. » - Osho

« Mettez du son dans votre vie.
Chantez des chants sacrés de toutes traditions, de toutes cultures.
Chantez votre propre chant, celui de l'âme.
Seul(e)s ou accompagné(e)s, mais chantez.
Accrochez-vous à cette Corde et balancez-vous au rythme sonore de l'Univers » - Mamita



« La notion généralisée de péché forme la base de ce que d’autres cultures, orientales essentiellement, peuvent considérer comme la tragédie occidentale. La tragédie, c’est ce rapport coupable à l’amour physique, cette attitude ingrate pour les dons de la vie et cette relation morbide et tremblante à la mort. La tragédie occidentale, c’est sa vision dépressive du monde. » - F. Gruyer

Lorsque que vous ressentez de la colère, ne la déversez pas sur quelqu'un d'autre. et ne la réprimez pas non plus. C'est un phénomène magnifique qui peut être transformé de manière positive. - Osho

« La question n’est pas «ai-je raison de me sentir mécontent?» mais «comment ai-je envie de me sentir présentement?» Car au bout du compte, c’est toujours nous qui payons le prix lorsque nous opposons une résistance aux événements.
La véritable liberté, ce n’est pas d’avancer à notre rythme. Non, c’est à mon avis d’ajuster notre rythme intérieur en fonction de la réalité (en attendant de pouvoir la changer). C’est accepter d’être là où on est, de plier… C’est tout simplement mettre notre joie de vivre en priorité, avec souplesse et humilité...
» MP Charron

 
« Ne vous demandez pas de quoi le monde a besoin. Cherchez ce qui vous fait vibrer.
    Parce que ce dont le monde a besoin, c'est de personnes qui vibrent avec la vie
. » - Harold T. Whitman, Philosopher


« J'ai beaucoup mieux à faire que de m'inquiéter de mon avenir. J'ai à le préparer. »

« Imaginez que vous êtes un nouveau designer qui débarque dans votre vie, qui perçoit votre essence et qui a une vision claire ce que vous pouvez devenir. Permettez-vous de vous voir comme vous ne vous êtes encore jamais vu, offrez-vous un grand canevas blanc sur lequel vous pouvez vous explorer et vous créer. Il ne s’agit pas de renier ce que vous avez été, mais de laisser fleurir ce qui cherche à bourgeonner. Il s’agit d’apprivoiser les parties de vous qui sont prêtes à s’exprimer… et à briller. » - MP Charron

« Autrefois, lorsque les conditions de vie devenaient trop pénibles, les gens se révoltaient et les autorités devaient revenir à des exigences plus « humaines ». Mais maintenant que des drogues – notamment les antidépresseurs – existent, les gens sont capables de supporter ce qui serait autrement insupportable. » - Ted Kaczynski

« J'ai la patate à faire peur à la pile alcaline! » - Zebda

« Ton âme se jette à l'eau dans mon corps-océan » - Najoua Belyzel

« Je ferais reculer le soleil pour savourer le sommeil » - Dobacaracol


« Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus puisse changer le monde. En fait, c’est toujours ainsi que le monde a changé. » - M. Mead

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent agir et qui refusent d'intervenir. » - A. Einstein

« Si nous ne nous occupons pas tous ensemble de l'environnement, l'environnement va s'occuper de nous. » - H. Reeves


« Aucune activité humaine, même pas la médecine, n'a autant d'importance pour la santé de l'Homme que l'agriculture » - Dr. Delbet, 1934

« Pour que les arbres et les plantes s’épanouissent, pour que les animaux qui s’en nourrissent prospèrent, pour que les hommes vivent, il faut que la terre soit honorée. » - P. Rabhi

« Universe begins with "U", "N", "I"... You and I » - Noa

« Je creuserai de nouveaux sillons, mélodie de l'Univers » - Dobacaracol

« On ne vient pas au monde pour être malade, souffrir, puis mourir. Nous venons au monde pour vivre une vie intense et bien remplie." & "La santé ce n'est pas combattre ou guérir la maladie. La santé c'est vivre intensément sans s'imposer de buts vains. » - I. Kuniaki


« L'on ne peut guérir la partie sans soigner le tout. L'on ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme, et pour que l'esprit et le corps retrouvent la Santé, il faut commencer par soigner l'âme. Car c'est une erreur fondamentale des médecins actuels de, dès l'abord, séparer l'âme et le corps. » Platon - 427-347 av. J.-C. - "Les Charmides" Les "temps" n'ont donc guère changé !

« Si tu ne sais pas où tu vas, tu arriveras ailleurs » Proverbe Chinois : L’échec ne peut être productif que si nous ne nous concentrons pas sur son résultat improductif.

« Quand on choisi avec son coeur, il n'y a plus aucune place pour la peur... » - Asa Liha

Souvenez vous de ne pas retenir votre amour, ni de calculer. ne soyez pas avares, vous rateriez tout. laissez plutôt votre amour s'épanouir et partagez le, donnez le, laissez le croître. - Osho

« La santé c’est être capable de tomber malade et de s’en relever. » - G Canguilhem

« La santé, ce n'est pas la non-maladie... C'est le pétillement des organes!! » - Taty Lauwers

« La souffrance c'est temporaire, mais l'abandon, c'est permanent » - Matthew Kelly

« Et vint le jour où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore. » Anaïs NIN

«  L'homme est pareil à un poisson rouge qui viderait lui-même l'eau de son bocal, simplement pour se prouver qu'il peut le faire, sans se rendre compte que le résultat de son orgueilleuse prouesse va le faire crever. » - Marie des Bois

Souvenez vous que quoi que vous fassiez c'est un jeu. Jouez votre rôle. Si c'est un combat, combattez,. restez centrés. Ce n'est pas la peine d'être sérieux. Jouez tout simplement. - Osho

« Une femme est évidemment plus rentable lorsqu'elle est complexée et achète des tas de produits pour ressembler à un idéal de beauté inaccessible (la femme lisse, fine, bronzée, épilée) que lorsqu'elle accepte son corps et se sent bien dans sa peau. » - Lise Jouis (Le blog de La Liseleï)

« Where attention goes, ernegy flows, life grows... » - B. Bacon

« Je profite maintenant de toutes les opportunités. Lorsque je serai vieille et toute ridée, (...), il me restera ainsi des tonnes de souvenirs » - J. LR

 « Range le livre, la description, la tradition, l'autorité, et prend la route pour te découvrir toi-même. » - J. Krishnamurti

« Nous avons tous les pieds dans la boue , mais certains regardent les étoiles » (O. Wilde)

« Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon! » - Richard Bach

« J'ai été invitée à la fête de la vie et j'ai joué tant que j'ai pu. »  - Lu sur une jolie carte postale


Vous êtes en grand danger ! A tout instant que vous aimiez, que vous riiez, , que vous soyiez vivants, vous pourriez rencontrer Dieu, par hasard. - Osho



 

 

Certaines photos présentes sur ce blog ont été glanées sur Google image. Demander les autorisations d'utilisation me semble lourd, compliqué, lent et quasi impossible. Les propriétaires de ces photos peuvent me demander leur retrait par mail ou l'ajout de la source vie un mail à : gayanee_0902@hotmail.com - Merci de votre compréhension.

Recherche

Conseil beauté

Eat More Fruits :
 
Rêve de Femmes

Mes Gourmandises

Votre souris a du pouvoir :

Découvrez le Mouvement LST (Luttes Solidarités Travail) -  mouvement de rassemblement des plus pauvres pour lutter, avec d'autres, contre la misère et ce qui la produit
______________________
Pétition européenne pour un revenu minimum de base universel
______________________
* Pétition pour allonger le congé de maternité en Europe.
______________________
* Pétition pour protéger les abeilles des pesticides dangereux pour elles.
______________________
* Pétition en ligne pour contribuer à préserver une nourriture pour nourrissons et enfants en bas âge de qualité biologique ET biodynamique ET non vitaminée artificiellement, la liberté de choisir en matière d’éducation et une accessibilité complète aux remèdes naturels, homéopathique et anthroposophiques ainsi qu’à maintenir en Europe une base juridique essentielle pour eux, pour nous, pour vous!
______________________
* The Big Ask! Sans une réduction annuelle conséquente des émissions de gaz à effet de serre, le climat sur notre planète deviendra de plus en plus chaotique... :
______________________
* Levez la main contre la fessée! :
______________________
* Pour que les bouteilles plastiques et les canettes métalliques soient consignées (comme au Québec!) :
______________________
*Pour avoir le choix de vacciner son enfant ou pas, même s'il va à la crèche : Pétition belge
______________________

Envie d'apprendre à masser votre bébé?

Merci!

... à La Licorne! Car le 30 mars 2011, tu as laissé le 1.100è comm' sur mon blog!!! ;-)

... à Bûchette! Car le 29 novembre 2009, tu as laissé le 1.000è comm'!!
... à LaRêveuse! Car le 4 mars 2009, tu as laissé le 900è comm'!!
... à Eo! Car le 27 novembre, tu as laissé le 800è
comm'!!
... à Guillaume! Car le 13 juillet, tu as laissé le 700è comm'!!
... à Vrininie! Car le 2 avril, tu as laissé le 600è comm'!!
... à SuperMama! Car le 21 janvier 2008, tu as laissé le 500è comm'!!
... à Cecilia! Car le 15 novembre, tu as laissé le 400è comm'!!
... à Arc-en-Ciel! Car le 14 septembre, tu as laissé le 300è comm'!!
... à Zara! Car le 5 août, tu as laissé le 200è comm'!!
... à Hapy! Car le 25 mai, tu as laissé le 100è comm'!!
... à Mibeolem! Car le 4 février 2007, tu as laissé le 1er comm'!! 

Mon idée de livre

J'i tout expliqué ici.

***

Comment je vois les choses au-travers de mon prisme...
Petit blog pour partager, avec ceux qui y tomberont, des infos à propos de sujets qui me passionnent : la protection de l'environnement, la nature, les énergies renouvelables, la découverte de soi, la réalisation de produits "maison" : cuisine, beauté, herboristerie et, bien sûr, les fraises des bois!!
Retrouvez la page Faceb**k : Le plaisir des petites choses
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 06:30

Article paru dans l'InfoLettre d'Inter-Environnement-Wallonie, du 27 mai 09 :

Pourquoi le cerveau n’est-il pas vert ? [1] se demande Jon Gertner dans le New York Times. Question étrange qui d’emblée pose un constat : cerveau humain et sensibilité écologique n’iraient pas de pair. Il s’agit plus précisément, nous précise l’article, d’une incompatibilité entre le fonctionnement du cerveau humain et la prise en compte d’enjeux à la long terme, en l’occurrence ici, les changements climatiques.

Voilà qui est susceptible de susciter quelqu’inquiétudes sur l’avenir de notre espèce sur terre dont la survie sera déterminée par sa capacité à relever quelques enjeux majeurs.   Pour les chercheurs du Cred [2], le cerveau ne serait pas “vert” parce-qu’il fonctionne selon 2 modes - analytique et émotionnel – incompatible avec une anticipation correcte du long terme. Le premier mode consiste à examiner les avantages et inconvénients d’une situation ; au moment de la décision, c’est, les recherches le prouvent, systématiquement le court terme qui est privilégié (on préfère prendre une somme d’argent tout de suite que prendre le double plus tard). Le second nous fait réagir quand nous sommes au coeur d’un danger (une odeur de fumée perçue la nuit nous réveille) : il sera probablement d’un grand secours si nous sommes en pleine catastrophe climatique, mais ce sera trop tard...

S’ajoute à ce constat le fait que nous aurions un “réservoir d’inquiétudes limité”, ce qui signifierait que nous sommes dans l’incapacité cognitive de maintenir notre peur du changement climatique (qui pourrait naître, par exemple, face à des événements climatiques violents - orages, ...) quand un autre problème (chute des marchés boursiers, urgence personnelle…) se présente à nous. Enfin, et pour compléter le tableau, nous serions prompts à apaiser nos émotions en accomplissant une action unique concrète (achat d’un matériel plus écologique, soutien,...), qui a surtout comme effet de diminuer notre facteur de motivation : c’est le "syndrôme de la mesure unique" que l’on déclenche probablement à chaque actions de sensibilisation « one shot » comme Hearth hour (éteindre une heure) ou en réponse aux incitations comportementales suggérées aux citoyens par les pouvoirs publics (mettez des panneaux sur votre toit...).

Voilà des résultats de recherches qui ne sont guère réjouissants - mais très instructifs - quand on sait que nous devons réagir d’urgence et par une modification non négligeable de notre mode de vie si nous voulons ne fut-ce que limiter les dégâts potentiels liés aux changements climatiques. Que faire alors ? La révolution en dormant ?

Les chercheurs avancent prudemment quelques pistes.

- Mieux financer la recherche en sciences sociales Pour Elke Weber, cofondatrice du Cred “si les changements climatiques sont causés par le comportement humain, alors la solution réside sans doute aussi dans le changement du comportement humain.” Malheureusement, souligne-t-elle, 98% des fonds fédéraux américains pour la recherche sur les changements climatiques vont aux sciences naturelles et physiques.

Intéressant constat qui met brutalement à plat des choix publics peu diversifiés, témoignant d’un confiance quasi aveugle dans la science « dure » et donc la technologie alors qu’aucune piste ne devrait être écartée pour relever pareil défi.

- Orienter les choix des gens avec les outils des sciences de la décision. Les citoyens seraient prêts au changement « s’il est facile, populaire et enrichissant ». Il s’agit dès lors de proposer des solutions qui pallient à nos défauts cognitifs naturels (notre inertie habituelle). Il s’agit bien de proposer, et pas d’imposer. Il faut par exemple proposer aux gens de placer des détecteurs qui éteignent toutes les sources d’énergie en cas d’absence. C’est simple, efficace et ne demande quasiment aucune utilisation de notre cerveau.

Si ce type d’outils permet d’atteindre certains résultats, nous ne pouvons qu’être sceptiques sur son efficacité à faire face à la complexité du défi. Il ne s’agit pas de changer quelques habitudes, mais de s’inscrire dans un véritable changement de société.

En outre, cette méthode soulève des questions d’ordre éthique (manipulation des gens). Elke Weber en est consciente, mais réplique que « si les outils permettent d’orienter les choix des gens vers des préférences en accord avec les intérêts collectifs à long terme, c’est mieux que de laisser les gens aller inconsciemment vers une catastrophe environnementale ». Le tout est de se mettre d’accord sur ce que l’on entend par « intérêts collectifs »...

- Penser en groupe favorise la prise en compte du long terme. Les sciences sociales se sont fréquemment, mais trop succinctement, penchées sur les effets positifs de la prise de décision en groupe. Souvent le groupe fut perçu comme un catalyseur de réactions pulsionnelles « primaires » (les foules dans les stades par exemple) et à ce titre, fut injustement assimilé à quelque chose de potentiellement dangereux. Pourtant des chercheurs, un peu partout dans le monde, ont montré que régler des problèmes en groupe s’avère plus efficace qu’individuellement. Et que l’adhésion des membres du groupe aux choix avancés est plus forte et résiste mieux aux aléas du temps.

Voilà qui paraît plus prometteur. Mais n’est-ce pas cocasse, à une époque d’individualisme avancé, à une époque où l’on préfère la sociabilité virtuelle à la rencontre « en chair et en os » que des recherches de pointe en sciences cognitives en viennent à prescrire de « réinjecter du groupe » pour se donner une chance de relever des défis d’une importance inédite ? Et n’est-ce par ailleurs pas intéressant de constater que les résultats des dites recherches entrent en résonance avec les expériences concrètes de « résistance à la barbarie qui vient » telles que les évoque Isabelle Stengers [3] dans son essai ? A méditer en tous cas quand, souvent pour s’assurer une plus grande visibilité, autorités publiques mais aussi ONG se lancent dans des campagnes « grand public » dont l’effet est souvent inversement proportionnel aux coûteux moyens engagés.

Alain Geerts
27 mai 2009
---------

[1] Article du journaliste Jon Gertner, publié le 16 avril 2009 dans le New York Times, traduit par Les Humains Associés

[2] Center for Research on Environnemental Décisions (Centre de recherche sur les décisions environnementales) de l’université de Columbia, un laboratoire de recherche comportementale situé à l’intersection de la psychologie, de l’économie et de la science, qui étudie les processus mentaux qui façonnent nos choix, nos comportements et nos attitudes.

[3] Isabelle Stengers, « Au temps des catastrophes - Résister à la barbarie qui vient », La Découverte, collection Les empêcheurs de penser en rond, Paris, 2009, 205 pp.


 

PS : c'est aujourd'hui, la sortie du film HOME, à voir gratuitement sur http://www.youtube.com/user/homeprojectFR

Partager cet article

Repost 0

commentaires